Au Teil, certains habitants craignent des répliques sismiques

En direct du Teil, en Ardèche, le journaliste Thomas Cuny fait le point sur la situation après le tremblement de terre survenu lundi 11 novembre. 

FRANCE 3

24 heures après le séisme, les habitants du Teil, en Ardèche, "sont toujours extrêmement choqués", rapporte le journaliste Thomas Cuny. "Tous ceux que nous rencontrons (...) sont désemparés. Certains ont pu regagner leur maison ce matin [mardi 12 novembre] et constater les dégâts, poursuit-il. L'émotion reste extrêmement vive ici et quand c'est possible, ils récupèrent quelques affaires, un sac, une valise, ou quelques papiers".

Le gymnase ouvert pour loger les habitants

D'autres habitants ne peuvent cependant pas rentrer chez eux car leur habitation "menace de s'effondrer. Certains craignent des répliques sismiques et certains quartiers sont toujours interdits d'accès aux riverains (...), car il faut sécuriser les lieux, détaille le journaliste. Pour le moment, la municipalité tente de chiffrer les dégâts 'pour proposer les meilleures solutions pour les sinistrés'". Un gymnase reste ouvert pour accueillir des habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs personnes ont trouvé refuge dans des gymnases, ici au Teil (Ardèche), le 11 novembre 2019.  
Plusieurs personnes ont trouvé refuge dans des gymnases, ici au Teil (Ardèche), le 11 novembre 2019.   (JEFF PACHOUD / AFP)