Cet article date de plus de trois ans.

Qualité de l'air : la chasse aux particules fines

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Qualité de l'air : la chasse aux particules fines
Article rédigé par
France Télévisions

Le ballon du parc André Citroën, à Paris, a repris du service, avec à son bord de nouveaux outils de mesure de la pollution atmosphérique.

Plus de 6 000 md'hélium s'élèvent dans le ciel parisien. A quelques centaines de mètres de la tour Eiffel, le ballon d'Airparif offre chaque année aux 60 000 touristes une vue imprenable sur la capitale. Mais à bord, l'aérostar embarque une équipe de scientifiques venus tester une méthode de mesure de la pollution atmosphérique.

Prise de conscience

Depuis un point fixe, le Lidar permet d'établir la carte de la pollution atmosphérique à 15 kilomètres de distance. Le dispositif permettra de situer et de mesurer les sources de pollution dans Paris. Une manière de faire prendre conscience du danger de la pollution, auprès du public comme de la classe politique. Grâce à cette sensibilisation, l'exposition de la population parisienne à la pollution a diminué de moitié en 10 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pollution aux particules fines

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.