Cet article date de plus de cinq ans.

Circulation alternée : un nouveau couac

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Circulation alternée : un nouveau couac
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'Île-de-France connaît ces derniers jours un pic de pollution aux particules fines. Une fois encore, la mise en place de la circulation alternée a posé problème.

Nouveau couac autour de la circulation alternée. Dimanche 1er novembre, 17 heures : la mairie de Paris et la région Île-de-France demandent la mise en place de la circulation alternée pour ce lundi. La demande est formulée trop tard pour Ségolène Royal qui donne son accord pour mardi seulement.

Au printemps dernier, une procédure simplifiée avait été annoncée. Celle-ci devait permettre l'automatisation du procédé. Seulement voilà, le texte n'est toujours pas passé.

Ne plus subir la pollution

Actuellement, il faut attendre le 3e jour de dépassement d'information ou le 2e jour au niveau d'alerte pour pouvoir faire la demande de circulation alternée auprès de la préfecture de police. Mais la mairie de Paris souhaite pouvoir faire la demande en amont et veut que celle-ci puisse s'appliquer automatiquement. "Ce pic de pollution, c'est une piqûre de rappel pour dire au gouvernement qu'il nous faut cette nouvelle réglementation, ces nouveaux textes pour agir rapidement et efficacement et ne plus avoir à attendre que le pic de pollution passe", a estimé Christophe Najdovski, adjoint aux Transports à la mairie de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.