Automobiles : bientôt des péages en ville contre la pollution ?

La ministre des Transports prépare sa future loi sur les mobilités. Élisabeth Borne a fait savoir qu'elle était favorable à la mise en place de péages urbains afin de limiter le nombre de voitures et la pollution.

FRANCE 2

Des bouchons à n'en plus finir, c'est le quotidien de beaucoup d'automobilistes dans les grandes villes françaises. À Paris par exemple, un conducteur passe 11% de son temps dans les embouteillages. Pour fluidifier la circulation, la ministre des Transports envisage l'instauration d'un péage urbain.

De nombreux maires sont contre

L'idée est d'autoriser les communes à créer des péages pour entrer dans la ville. À Grenoble (Isère), ville très polluée, les automobilistes interrogés sont sceptiques. Un péage urbain n'a jamais été testé en France alors que la loi le permet, mais à titre expérimental et pour une durée de trois ans. De nombreux maires sont contre. Une opposition partagée par les associations d'automobilistes qui le voient comme "une stigmatisation sociale". Certains maires ont une autre idée : récompenser les automobilistes vertueux au lieu de les faire payer. C'est le péage positif, déjà expérimenté à Rotterdam aux Pays-Bas. Les automobilistes reçoivent de l'argent quand ils évitent les heures de pointe. La ville de Lille (Nord) devrait elle aussi les mettre en place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures au péage de  Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 8 juillet 2017.
Des voitures au péage de  Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 8 juillet 2017. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)