Inondations dans le Gard : "La phase critique est derrière nous", indiquent les pompiers

Les pompiers du Gard poursuivent leur travail de reconnaissance sur les secteurs qui n'étaient pas accessibles hier à cause des orages. Deux hélicoptères de la sécurité civile sont notamment mobilisés dimanche matin.

Des habitants filment le Gardon après les inondations à Anduze, dans le sud-est de la France, le 19 septembre 2020.
Des habitants filment le Gardon après les inondations à Anduze, dans le sud-est de la France, le 19 septembre 2020. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Selon un nouveau bilan réactualisé dimanche 20 septembre des interventions des pompiers du Gard pour faire face aux inondations dans le nord du département, ces derniers ont procédé à 46 sauvetages, dont 6 par hélicoptère, et 420 mises en sécurité. Une personne disparue est toujours recherchée.

"La phase critique est désormais derrière nous, les sauvetages et mises en sécurité sont terminées", a ainsi expliqué Éric Agrinier, responsable communication des sapeurs-pompiers du Gard. Les pompiers ne sont intervenu qu'une fois dans le cadre des orages pour extraire une personne bloquée dans son véhicule stationné à côté du Gardon. Les recherches se poursuivent dimanche matin pour tenter de retrouver la personne portée disparue sur le secteur de Pont d'Hérault. Une équipe cynophile est engagée.

On rentre dans une deuxième phase. Les pluies en cours sont sans commune mesure avec ce qu'on a connu hier. Éric Agrinierà franceinfo

Les pompiers du Gard poursuivent leur travail de reconnaissance sur les secteurs qui n'étaient pas accessibles hier, deux hélicoptères de la sécurité civile sont notamment mobilisés dimanche matin. Le travail va également consister dimanche au dégagement et au nettoyage des voies, ainsi qu'au transport d'eau potable là où c'est nécessaire. Cent sapeurs-pompiers du Gard sont toujours sur le terrain, tandis que 250 autres sont mobilisés dans les centres de secours. Deux cent sapeurs-pompiers des départements voisins et de la sécurité civile sont toujours engagés.

Les sapeurs-pompiers du Gard demandent à la population de ne pas se rendre sur les secteurs touchés afin de laisser libres les voies de circulation à l’ensemble des services de secours.