Gard : inondations de "très grande ampleur", une personne disparue

Quelque 650 personnes sont mobilisées samedi 19 septembre pour mettre à l’abri la population du Gard, département classé rouge en raison de pluies intenses. Une personne est portée disparue samedi soir.

franceinfo

Des ponts submergés et des routes impraticables. Samedi 19 septembre, l’eau de l’Hérault n’a cessé de monter dans le département du Gard. Tout a commencé dans la matinée par une onde de crue balayant tout sur son passage. Les accès à plusieurs communes sont devenus difficiles, compliquant les opérations de sauvetage. Une voiture et sa conductrice ont été emportées par la rivière.

"Hors norme"

Face à la montée soudaine des eaux, beaucoup d’habitants ont dû quitter leur maison, laissant tout derrière eux alors qu’une deuxième vague de crue se prépare. "C’est une situation tout à fait hors norme. C’est un phénomène d’une très grande ampleur. Les témoins disent qu’ils n'ont jamais vu une telle rapidité de montée des eaux", commente Didier Lauga, préfet du Gard. 40 sauvetages et 400 mises en sécurité ont été réalisés samedi. En tout, plus de 650 pompiers et militaires de la sécurité civile restent mobilisés. Le département reste en alerte rouge dimanche.

Un habitant déblaie la boue dans une rue d\'Anduze (Gard), le 19 septembre 2020.
Un habitant déblaie la boue dans une rue d'Anduze (Gard), le 19 septembre 2020. (NICOLAS TUCAT / AFP)