Transports scolaires annulés, vitesses réduites, restrictions de circulation : la neige cause de nombreuses perturbations

Qui dit épisode neigeux dit galère sur les routes. Les autorités ont tenté de prendre les devants. 

La neige arrive à Lille (Nord), le mardi 22 janvier 2019.
La neige arrive à Lille (Nord), le mardi 22 janvier 2019. (PHILIPPE PAUCHET / MAXPPP)

Premier épisode neigeux en 2019 sur la moitié nord de la France. Vingt-quatre départements ont été placés en vigilance orange par Météo France dès 6 heures, mardi 22 janvier. Transports scolaires, restrictions de la circulation, vitesses limitées, transports en commun : on liste les perturbations lors de ce premier jour sous les flocons.

>> Cet article revient sur les perturbations de mardi. Vous trouverez ici des informations sur la situation mercredi

Des restrictions de circulation 

En région parisienne, la N118, axe stratégique d'accès au sud de la capitale qui est en pente pendant plusieurs kilomètres, a été totalement fermée à la circulation mardi à 11 heures. Plus de 1 500 personnes y avaient été bloquées une nuit entière dans leur véhicule l'hiver dernier. La N118 a rouvert dans les deux sens à 14h30 mardi, mais sera de nouveau fermée à la circulation pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à partir de 21 heures. 

Dans les départements proches de la capitale, les camions sont localement interdits de dépassement, comme dans le Val-d'Oise.

Le ministère des Transports souligne que les équipements visant à faciliter la gestion de ce type d'épisodes ont été renforcés depuis un an sur la N118 en Ile-de-France. Trente-deux barrières ont ainsi été installées sur les voies de circulation ainsi que sur ses bretelles d'entrée, afin de pouvoir fermer cet axe préventivement le cas échéant, avant que la neige ne bloque la circulation.

Plusieurs accidents

Plusieurs accidents ont eu lieu à cause de ce "phénomène exceptionnel de pluies verglaçantes" sur les axes A10, A11, A19 et A71. L'autoroute A4 a quant à elle été coupée dans les deux sens mardi matin en raison d'un accident au niveau de Danne-et-Quatre-Vents, près de Phalsbourg, en Moselle, rapporte France Bleu Alsace, laissant un camion couché sur les voies.

Vinci Autoroutes a rappelé aux automobilistes qu'ils doivent avoir un véhicule avec un équipement adapté, être prudents, se renseigner avant de prendre la route et respecter les consignes de sécurité diffusées, comme privilégier la circulation sur une seule voie si la situation météorologique se dégrade.

Vitesse réduite pour les automobilistes

En Ile-de-France, les usagers de la route sont invités à limiter leurs déplacements routiers durant cet épisode neigeux et à privilégier les transports en commun. Dans la région, depuis 6 heures mardi, la vitesse est limitée à 80 km/h. Cette mesure s'appliquera "tant que les conditions météorologiques le justifient".

"Nous allons faire une sortie préventive cette nuit avant les premières neiges afin de saler toutes les routes départementales, a expliqué Pierre Nougarède, directeur du service voirie interdépartemental des Yvelines et des Hauts-de-Seine, auprès de 20 Minutes. Plus tard, au besoin, nous pourrons faire intervenir des déneigeuses en se concentrant sur les axes les plus empruntés comme la RD7 qui suit les quais de Seine et les grosses liaisons vers les pôles d'emplois."

Dans l'Eure, la circulation est délicate sur de nombreux axes : Brionne/Bernay, Evreux/Conches-en-Ouches, Conches-en-Ouches/Verneuil-sur-Avre ou encore entre Louviers et Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Sur les très nombreuses côtes de la région, la circulation est très compliquée et de nombreux camions ou bus sont bloqués en raison de la neige ou des chaussées glissantes, ce qui provoque des bouchons. A Rouen, des bus du réseau Astuce ont également été bloqués, notamment un T1 vers Mont-Saint-Aignan.

Des transports scolaires suspendus

Les préfectures des Ardennes, de l'Aisne et du Pas-de-Calais ont suspendu les transports scolaires pour la journée de mardi. Cette mesure s'applique aussi autour de Valenciennes et de Cambrai, deux villes du Nord, écrit la région Hauts-de-France, qui précise : "Dans l'Oise, la Somme, les Flandres, la Pévèle et la métropole lilloise, les transports scolaires et interurbains sont maintenus."

Mardi matin, il y a eu peu de bus pour emmener les élèves dans leurs établissements, principalement dans l'est de la Seine-Maritime. Les transports scolaires ont été annulés dans les secteurs de Neufchâtel-en-Bray, Saint-Saëns, Montérolier, Maucenchy, mais aussi autour de Buchy et Forges-les-Eaux.

Mercredi, les transports scolaires et interurbains seront suspendus dans les Hauts-de-France sur l'ensemble des départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne et de l'Oise, indique la préfecture de région sur son compte Twitter.

Les transports publics perturbés en région parisienne 

Le trafic d'une dizaine de lignes de bus était encore totalement interrompu ce mardi à 16 heures, annonce la RATP, en raison des chutes de neige en région parisienne. La neige a cessé de tomber à Paris depuis environ 14 heures, avant un nouveau front neigeux attendu dans la nuit.

Par ailleurs, une trentaine de lignes de bus sont encore en service partiel mardi à 16 heures, de même que la ligne de tramway T6, dont le trafic est interrompu entre les stations Division-Leclerc et Châtillon-Montrouge.

La SNCF en pré-alerte

"A ce jour, le plan grand froid n'est pas encore activé. Nous sommes en préalerte comme à chaque fois que Météo France prévoit un refroidissement important avec des chutes de neige en plaine", explique un porte-parole de la compagnie à l'AFP. Le groupe se prépare tous les ans en novembre, a-t-il rappelé : les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés.