Transports en commun, circulation, bus scolaires... La neige cause de nombreuses perturbations

Un nouvel épisode neigeux doit avoir lieu, mardi, dans la soirée. Il perdurera jusqu'à mercredi midi.

Des passants sous la neige à Paris, le 22 janvier 2019. 
Des passants sous la neige à Paris, le 22 janvier 2019.  (GONZALO FUENTES / REUTERS)

La moitié nord de la France revêt son manteau blanc. Après un important épisode neigeux, mardi 22 janvier au matin, quelques centimètres de poudre blanche sont de nouveau attendus dans la nuit. Les chutes de neige débuteront vers 22 heures et perdureront jusqu'en milieu de matinée mercredi. 

>> Plusieurs centimètres de neige encore attendus : suivez notre direct

Vingt-cinq départements des Hauts-de-France, de l'Ile-de-France, de Normandie, du Centre-Val-de-Loire, de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand-Est ont été placés en vigilance orange neige et verglas. Quelles sont les perturbations à prévoir dans ces régions ? Franceinfo a listé les éventuels désagréments auxquels vous allez faire face. 

Les transports scolaires interrompus dans plusieurs départements

Les préfectures ont décidé de suspendre les transports scolaires dans de nombreux départements. C'est le cas dans les Ardennes, l'Yonne, la Meuse, le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l'Aisne et l'Oise.

Dans la Marne, les transports secondaires sont aussi interrompus et le réseau interurbain sera également perturbé mercredi. Enfin, dans l'agglomération de Nevers (Nièvre), le trafic sera totalement interrompu sur le réseau de bus, indique le site du réseau.

Les services de transport scolaire sont également suspendus mercredi en Seine-et-Marne, en Saône-et-Loire et en Côte-d'Or. Dans les Pyrénées-Orientales, les transports scolaires sont interrompus sur une partie du département, sur le Haut-Conflent, le Haut-Vallespir, la Cerdagne et le Capcir, annonce la préfecture dans un communiqué. 

Des restrictions de circulation

• En Ile-de-France, la RN 118 a été fermée à la circulation deux reprises : une fois à 11 heures et une seconde fois dans la soirée autour de 22 heures. Elle a finalement été réouverte aux véhicules. Lors d'un épisode neigeux, l'année dernière, 1 500 personnes étaient restées bloquées sur cet axe stratégique qui relie le sud de Paris.

La limitation de vitesse à 80 km/h et l'interdiction de dépassement sont également maintenues pour les poids lourds sur tous les axes d'Ile-de-France, affirme la préfecture dans un communiqué.

• Dans les Hauts-de-France, la vitesse maximale a notamment été abaissée à 110 km/h sur les autoroutes jusqu'à mercredi midi et les véhicules de plus de 7,5 tonnes n'ont pas le droit de doubler.

Les transports publics perturbés en région parisienne

Dans les transports en commun, la RATP faisait état, mardi vers 16 heures, d'"une dizaine de lignes de bus qui ne roulent pas et d'une trentaine avec un service partiel". Les réseaux métro et RER fonctionnaient normalement.

Pour limiter l'enneigement des voies, plusieurs rames vont tourner sur les lignes aériennes du métro, du RER et des lignes de tram. 

Keolis et CEAT Transdev, principaux opérateurs de bus en Ile-de-France, ont annoncé que le trafic sur l'ensemble de leurs lignes était à l'arrêt.

La SNCF toujours en pré-alerte

Depuis mardi, la SCNF a activé son plan de "pré-alerte" pour faire face à d'éventuelles difficultés. Le groupe a assuré s'être préparé : les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés... Dans les technicentres, les stocks d'antigel pour les matériels roulants et ceux de fenêtres de train sont également réévalués, a détaillé un porte-parole.

Pour le moment, peu de perturbations ont été observées. Ce matin, la circulation en gare de Lille-Flandres a été interrompue une trentaine de minutes en fin de matinée et quelques trains ont du retard à Paris.