Qui est responsable de la galère pour arriver dans les stations de ski ?

Dimanche 22 février, les vacanciers bloqués sur les autoroutes ont enfin pu arriver à destination. Qui est responsable de la pagaille ?

France 3
Manque d’équipements, autoroutes fermées trop tard, météo, la pagaille sur les routes du samedi 21 février aurait-elle pu être évitée ? Un jour après les perturbations se pose la question de la responsabilité des dysfonctionnements. Quatre autoroutes menant aux stations de ski avaient fermé. "On a doublé notre temps de trajet, 16 heures depuis Bordeaux", se souvient une femme.

Des chutes de neige sous-estimées

"C'était le pire scénario, des chutes de neige qui étaient sous-estimées par les prévisions météorologiques, qui étaient très importantes en intensité et qui sont tombées au moment où les véhicules étaient déjà arrêtés par les bouchons, et donc des conditions d'intervention très compliquées", explique Jean-Charles Thomas, de la société des autoroutes Rhône-Alpes, au micro de France 3.
 
Les gendarmes dénoncent eux un manque de discipline des automobilistes, qui a entraîné des ralentissements dans la reprise du trafic. Enfin, selon certains spécialistes, la généralisation du pneu neige, obligatoire en Allemagne, éviterait de telles perturbations.
Le JT
Les autres sujets du JT
Un quinquagénaire est mort dans une avalanche, dimanche 22 février 2015, sur le massif du Taillefer, en Isère.
Un quinquagénaire est mort dans une avalanche, dimanche 22 février 2015, sur le massif du Taillefer, en Isère. ( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)