Vents violents, inondations, avalanches... Quelles sont les conséquences pour les régions touchées par la tempête Ana ?

L'arrivée de la tempête sur l'ouest de la France a déclenché cinq motifs d'alertes pour 24 départements placés en vigilance orange. Dans le reste de l'Europe, les vents violents ont déjà fait un mort et trois blessés. 

Une mère et sa fille à Rety (Pas-de-Calais), le 11 décembre 2017. 
Une mère et sa fille à Rety (Pas-de-Calais), le 11 décembre 2017.  (JOHAN BEN AZZOUZ / MAXPPP)

Vingt-quatre départements sont placés en vigilance orange après l'arrivée d'Ana sur la côte atlantique, lundi 11 décembre. La tempête, qui progresse actuellement vers la Belgique, a déclenché cinq motifs d'alertes : vents violents, chutes de neige, fortes vagues, risque d'inondations et risque d'avalanches. "Nous n'avons pas souvenir d'avoir eu autant de phénomènes à traiter en une seule journée", a déclaré Patrick Gallois, prévisionniste de Météo France. Franceinfo fait le point sur les conditions dans les régions affectées, des Hauts-de-France à la Corse. 

Des vents violents sur la Vendée et les Charentes, puis dans le Centre 

La tempête Ana a touché les côtes atlantiques, et a été la plus forte en Vendée, où les rafales ont atteint 130 à 160 km/h sur le littoral.

La tempête Ana poursuit désormais sa progression vers l'intérieur des terres. Le centre dépressionnaire est actuellement au-dessus de l'Orne. Les rafales se propageront petit à petit sur la région Centre et le nord du Massif central. Les rafales avoisinent les 100 km/h dans l'intérieur des terres et atteignent ponctuellement les 110 km/h. Les pouvoirs publics conseillent de limiter les déplacements et de s'informer sur les conditions météorologiques avant de prendre la route. 

Les services de secours ont reçu 1 055 appels depuis le début de l'épisode venteux, et les pompiers avaient procédé à 478 interventions à 9h30 ce matin, principalement pour des chutes d'arbre et des dégagements de la voie publique, selon un porte-parole de la préfecture de la Vendée.

Les vents ont aussi privé environ 120 000 foyers d'électricité lundi matin en France, essentiellement dans les régions des Pays de la Loire et du Centre-Val de Loire.

Neige et verglas dans les Hauts-de-France

En fin de matinée, la neige a également touché le Nord et le Pas-de-Calais, placés en alerte neige et verglas. L'autoroute A16 est fermée entre Calais et Boulogne-sur-Mer, à hauteur de Saint-Inglevert, en raison d'importantes chutes de neige, selon la préfecture de région.

La Sanef, gestionnaire de plusieurs autoroutes, "conseille de reporter les trajets au nord d'une ligne Abbeville-Arras en raison des conditions climatiques", a indiqué un porte-parole de la société, soulignant que les principales difficultés étaient concentrées sur l'A26 entre Calais et Reims et sur l'A16. A Lille, Transpole a par ailleurs annoncé que les bus ne circulaient plus sur le réseau en raison des chutes de neige.

Alerte "vagues-submersion" sur les côtes atlantiques et méditerranéennes

Sous le coup de la tempête Ana, les côtes de la Gironde et des Landes ont aussi été placées en alerte orange "vagues-submersion", "de fortes vagues justifiant une vigilance toute particulière", annonce Météo France. Tout le bassin méditerranéen est aussi sous le coup de l'alerte. 

"Sur la côte atlantique, la vigilance 'vagues-submersion' est encore en cours mais elle devrait prendre fin dans l'après-midi, a expliqué le prévisionniste de Météo France Steven Testelin à franceinfo. En revanche, en Méditerranée, cela va durer plus longtemps, on est sur un évènement qui va s'achever aux alentours de minuit." 

Il est préconisé de ne pas circuler en bord de mer et d'éviter la proximité des rivages. A Nice, un trottoir et la piste cyclable de la promenade des Anglais ont été fermés, de même que les plages, les sentiers du littoral et le marché de Noël.

Fort risque d'avalanches dans les Alpes

Les massifs alpins sont placés en alerte orange aux avalanches, un risque renforcé par "les vents forts en altitude". Au dessus de 2 000 mètres, les quantités de neige fraîches sont supérieures à un mètre dans les massifs des Alpes du Sud, et de l'ordre d'un mètre en Haute-Savoie, dans l'Isère et en Savoie.

Météo France préconise de s'informer de l'état du réseau routier situé en altitude et de bien se conformer aux instructions de sécurité en vigueur dans les stations de ski. 

Fortes précipitations sur le Sud-Est et en Corse-du-Sud

Les pluies se sont renforcées lundi matin dans le Sud-Est. Ces précipitations sont continues, durables, orageuses sur le littoral jusqu'en fin de journée, selon Météo France. Les précipitations les plus abondantes sont attendues sur le massif du Mercantour, avec 250 mm de précipitation (l'équivalent de plusieurs mois de pluie en quelques heures) et dans l'arrière-pays des Alpes-Maritimes. Il est conseillé d'y éviter les abords des cours d'eau. 

Il y aura aussi jusqu'à 150 à 180 mm de précipitations sur les sommets de Corse-du-Sud. Ce qui risque de provoquer des crues, d'autant que l'écoulement de ces pluies abondantes sera "contrarié par des niveaux de mer élevés et des vents forts".