Avalanche aux Deux Alpes : comment expliquer ce phénomène ?

Il est tombé la nuit dernière entre 30 et 40 centimètres de neige sur les Alpes. Une nouvelle couche de neige qui n'a pas eu le temps de s'accrocher au sol. 

FRANCE 3

Ce mercredi 13 janvier, une avalanche meurtrière s'est déclenchée dans la station des Deux Alpes près de Grenoble (Isère). Au moins trois personnes ont perdu la vie. Comment expliquer cette catastrophe ? Il y a deux jours dans un massif voisin, un vent violent souffle sur les pistes. On voit la neige être soulevée et déplacée en grande quantité. C'est un phénomène similaire qui a provoqué l'avalanche aux Deux-Alpes.

Des plaques à vent

Dans la nuit de dimanche à lundi, des rafales de vent allant jusqu'à 120 km/h ont soufflé en haut des pistes. Conséquence, la neige située sur le massif a été déplacée, désagrégée pour venir se poser ailleurs sur la pente. On parle alors de plaque à vent. Cette couche est instable et n'a aucune adhérence avec la piste. Mardi soir, il est tombé sur les Deux-Alpes 10 à 20 centimètres de neige fraiche. Cette nouvelle couche est venue recouvrir les plaques à vent, les rendant invisibles. Il suffit de faire pression sur ces plaques pour déclencher l'avalanche. Le risque d'avalanche reste élevé à quatre sur cinq. 20 centimètres de neige sont encore attendus jeudi dans les Alpes du nord.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avalanche a eu lieu, mercredi 13 janvier, dans le secteur de Bellecombe, sur le domaine skiable des Deux-Alpes. 
L'avalanche a eu lieu, mercredi 13 janvier, dans le secteur de Bellecombe, sur le domaine skiable des Deux-Alpes.  (BABAYAGA / PHOTONONSTOP / AFP)