Mais où est passé l'été ? s'interrogent les internautes

Demain, c'est le 21 juin et c'est le début de l'été. Si, si. Mais ô rage, ô désespoir, la météo n'est pas franchement au rendez-vous.

Des gens sont étendus sur la pelouse d\'un parc parisien le 6 juin 2016, un jour ensoleillé.
Des gens sont étendus sur la pelouse d'un parc parisien le 6 juin 2016, un jour ensoleillé. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Il est mort le soleil ? Aux abonnés absents, en tout cas, sur la grande majorité de l'Hexagone. Après un mois de mai marqué par les inondations et les records de précipitations, les internautes n'ont pas manqué de le remarquer, en ce 20 juin, veille de l'été (qui commencera officiellement mardi à 0h34). Echantillon.

C'est l'été, mais…

Seules les trombes d'eau sont bien là :

C'est l'été, mais pas vraiment

En témoigne le visage stoïque de ce malheureux dégoulinant sous la pluie :

C'est l'été, mais pas pour tout le monde

Certains profitent tout de même d'un ciel bleu, mais, comme d'habitude, c'est dans le Sud. Injuste, non ?

Et notamment pas à Paris

Pendant ce temps-là, Paris est inondé, Paris est arrosé… Paris est oublié, surtout, note ce journaliste du Monde (spécialiste de la politique, donc de la pluie, en ce quinquennat hollandais ) :

C'est pas l'été ? Tant mieux

Les plus philosophes positivent. Il pleut ? Tant mieux. Bon moyen d'échapper à la énième revue des meilleurs toits-terrasses de la capitale, à 20 euros le quart de mojito :

C'est pas l'été ? On va le décaler

Du coup, puisque l'été ne respecte pas les horaires, autant fixer soi-même les dates :

C'est pas l'été ? Mais si… mercredi

A moins qu'on ne se soit énervé un peu tôt ? Et que l'été ait juste tenu à se faire désirer, avec un petit jour de retard ? Car la canicule arrive, signale La Montagne :