Cet article date de plus de quatre ans.

Tempête Leiv : des dégâts matériels à déplorer

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tempête Leiv : des dégâts matériels à déplorer
Article rédigé par
France Télévisions

On redoutait ce samedi 4 février le passage de la deuxième tempête qualifiée d'exceptionnelle par Météo France. Heureusement, elle n'a fait ni victime ni dégâts  majeurs malgré une pointe à 148km/h au Cap Ferret (Gironde).  

La tempête Leiv a privé d'électricité 260 000 foyers dans le sud-ouest, notamment en Charente et en Gironde. Près de Bordeaux dans le village de Brach, il n'y a plus d'électricité depuis ce samedi 4 février au matin. Dans la maison de cette habitante, plus de congélateur ni d'éclairage. "On a allumé la cheminée pour faire monter les degrés", explique Colette Dupin.

Le pont d'Aquitaine fermé à la circulation

Sur le littoral à Lacanau, les bourrasques ont surpris les habitants avec des vagues de trois mètres de haut. "C'est la nature qui se déchaîne, faut faire attention pour les maisons, mais sinon c'est bien", explique un jeune contemplant l'océan. Image rare, le pont d'Aquitaine a été fermé à la circulation, provoquant de très gros bouchons. Installations pulvérisées, arbres arrachés, le conducteur de cette voiture a eu beaucoup de chance. En Charente-Maritime, le toit du lycée de Bourcefranc-Le-Chapus a été arraché par le vent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tempête Leiv

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.