Tempête dans le nord-ouest : deux morts dans la Manche, encore des perturbations lundi matin

Les tempêtes Eunice et Franklin qui se succèdent depuis vendredi ont provoqué une série de perturbations dans le nord-ouest du pays et causé la mort d'un couple de septuagénaires, qui se sont noyés, coincés dans leur voiture à Bricqueville-sur-Mer, au nord de Granville, dans la Manche.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La digue de Wimereux, dans les Hauts-de-France, à marée haute pendant la tempête Eunice, le 20 février 2022. (DIANE SPRIMONT / RADIO FRANCE)

Le nord de la France a fait face dimanche soir au passage des tempête Franklin et Eunice. Le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme et la Seine-Maritime ont été placés en vigilance orange aux vents violents. Un couple de septuagénaires, coincés dans leur voiture, sont morts noyés au nord de Granville, dans la Manche. De nombreux dégâts sont à déplorer partout dans la zone et le trafic de certains TER perturbé. 16 000 foyers sont encore privés d'électricité à 9 heures dans les Hauts-de-France

Normandie :

Un couple de septuagénaires est mort noyé dans sa voiture à Bricqueville-sur-Mer, au nord de Granville, dans la Manche, dimanche soir, alors que le nord de la France était balayé par la tempête Franklin, rapporte France Bleu Cotentin lundi. Leur véhicule a été emporté par les eaux alors qu'ils circulaient sur une route submersible. L'homme de 74 ans et la femme de 70 ans se sont retrouvés coincés à bord de leur véhicule peu avant 22 heures sur la départementale 375 et ont appelé les secours. Ils sont restés en ligne pendant plusieurs minutes, pendant l'organisation des secours, avant que la communication ne coupe.

Une trentaine de sapeurs-pompiers, des plongeurs, des sauveteurs en mer et des urgentistes ont été mobilisés. L'hélicoptère Dragon 50 de la Sécurité civile a réussi à localiser le véhicule vers 23h15, des plongeurs se sont approchés en canot mais n'ont découvert que les corps des deux occupants. Les urgentistes n'ont pu que constater leur décès.

Le préfet de la Normandie et de la Seine-Maritime a par ailleurs annoncé une restriction d'accès temporaire au pont de Tancarville, en Normandie : dans les deux sens, l'accès est interdit aux poids lourds, véhicules attelés de remorque, camping-cars, deux-roues et piétons.

Hauts-de-France :

16 000 foyers sont privés d'électricité dans les Hauts-de-France lundi matin à 9 heuresPlus de 1 000 techniciens d'Enedis, de sa Force d'intervention rapide électricité et d'entreprises partenaires, sont mobilisés avec pour objectif de "rétablir l'ensemble des clients privés d'électricité par ces deux événements en fin de journée", même s'ils donnent la priorité aux clients privés d'électricité depuis la tempête Eunice, qui ont passé le week-end sans courant. La filiale d'EDF chargée de la gestion et de l'aménagement du réseau explique que la tempête "a ralenti les opérations de réalimentation en cours suite au passage de la tempête Eunice vendredi dernier et occasionné de nouveaux dégâts sur le réseau électrique", le courant reste donc coupé par endroit malgré la mobilisation des équipes "jusque tard dans la nuit". Les techniciens interviennent "dans des conditions difficiles notamment en raison de vents forts toujours en cours". "Les conditions d'accès restent difficiles en certains endroits, des arbres couchés sur les voies empêchant la bonne circulation des équipes", explique encore Enedis.

La rentrée des vacances de février sera agitée pour certains élèves du Nord et du Pas-de-Calais, car de nombreuses écoles ont été abîmées par les vents violents du week-end. Une vingtaine d'établissements sont concernés par des dommages au sein de l'académie de Lille, rapporte France Bleu Nord

"Des perturbations (retards et suppressions) sont à attendre jusqu’en début d’après-midi" au niveau des TER, annonce par ailleurs lundi matin la SNCF, qui a lancé des reconnaissances de sécurité grâce à des TER sans voyageurs. Les pompiers estiment que la nuit a été "assez calme" dans le Pas-de-Calais, où ils sont intervenus 290 fois depuis dimanche, en raison du passage de la tempête Franklin dans le nord de la France, a affirmé le service de communication du Sdis du département lundi matin sur France Bleu Nord. Cinq interventions sont encore en attente lundi, mais les pompiers estiment que les appels vont recommencer au réveil de la population. 

Les pompiers comptabilisent tout de même plus de 2 000 interventions ces trois derniers jours. Le centre d'appels a été contacté plus de 8 000 fois durant cette même période. Plus de 80% de leurs interventions sont des sécurisations après des chutes de matériaux divers, comme des tuiles, des bardages, des toitures. Ils interviennent aussi pour des chutes de fils électriques sur la voie publique. Les secteurs de Béthune, Lens et Calais connaissent des dégâts "assez importants".

Bretagne :

Les rotations de bateaux qui sont touchées, rapporte France Bleu Breizh Izel : pas de bateau lundi encore entre les îles finistériennes (Sein, Molène, Ouessant) et le continent. En début de matinée, les rotations du matin entre Quiberon et Belle-Île, Houat et Hoedic sont également annulées. Les bateaux devraient à nouveau reprendre la mer lundi après-midi entre Quiberon et les îles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.