Dix départements du Centre-Est en vigilance orange aux orages, l'Ardèche, la Drôme, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et le Var en alerte canicule

Il existe une forte probabilité de phénomène orageux "violent" dans la Loire, le Rhône, l'Ain, la Saône-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Ardèche, la Haute-Savoie, la Savoie et l'Isère.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un orage à Seyssel (Haute-Savoie) en décembre 2020. (JEAN-PHILIPPE DELOBELLE / BIOSPHOTO / AFP)

Treize départements sont désormais placés en vigilance orange par Météo France, jeudi 12 août, en raison de risques d'orages ou de canicule. Parmi eux, dix départements sont placés en vigilance orange aux orages : la Loire, le Rhône, l'Ain, la Saône-et-Loire, le Jura, la Haute-Savoie, la Savoie, l'Ardèche, la Drôme et l'Isère. Ces forts orages d'été pourront devenir "ponctuellement violents" sur les "régions du Centre-Est, entre Massif central et Savoies". Le phénomène se traduira par de fortes chutes de grêle, des rafales de vent pouvant dépasser les 100 km/h et de fortes pluies. Une accalmie est attendue en deuxième partie de nuit prochaine. L'alerte orange est levée pour l'Allier, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme.

Par ailleurs, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et le Var, ainsi que la Drôme et l'Ardèche (tous deux déjà concernés par la vigilance aux orages) sont placés en vigilance orange pour un épisode de canicule. A 5 heures du matin, jeudi, "les températures étaient souvent comprises entre 20 et 25°C sur le Midi méditerranéen". Les températures maximales seront souvent comprises entre 35 et 39°C, notamment dans la région de Manosque. "Cet épisode de canicule, même s'il n'est pas extrême, se poursuivra jusqu'en fin de semaine, dimanche compris." Cette vague de chaleur nécessite une attention particulière pour les personnes sensibles et exposées, explique Météo France "d'autant plus qu'elle fait suite à une première partie d'été pour laquelle les températures étaient de saison, voire inférieures".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.