Intempéries : pagaille dans les transports

L'Île-de-France a connu des bouchons record ce mardi 6 février suite à d'importantes chutes de neige.

Cette vidéo n'est plus disponible

À 19h15 en Île-de-France, on comptait 736 kilomètres de bouchons : record battu. Et cela n'est probablement pas terminé. À plusieurs endroits autour de Paris, la circulation a été ralentie par les chutes de neige du mardi 6 février. Sous la neige et sur des chaussées verglacées, le retour à la maison est difficile, le périphérique parisien est salé, l'accès aux aéroports reste compliqué. Sur les pistes, la fine pellicule de neige perturbe le trafic, les chasse-neige ont œuvré toute la journée. En moyenne, les avions, qui devaient être dégivrés, ont accusé trente minutes de retard à Orly (Val-de-Marne).

Les poids lourds à l'arrêt, pas de transports scolaires

Les routiers ont été contraints au repos : des aires de stockages ont été mises en place alors que la circulation des poids lourds est interdite jusqu'à nouvel ordre sur plusieurs grands axes de la région parisienne et du centre. Une vingtaine de départements ont également arrêté les transports scolaires, plus de la moitié des élèves étaient absents. Au moins une dizaine d'entre eux étendront cette décision à la journée du 6 février.



Le JT
Les autres sujets du JT
Des embouteillages en région parisienne à cause d\'importantes chutes de neige, mardi 6 février 2018.
Des embouteillages en région parisienne à cause d'importantes chutes de neige, mardi 6 février 2018. (MAXPPP)