Intempéries : un homme de 77 ans porté disparu dans le Var

Les recherches, rendues difficiles par les intempéries, ont été suspendues. Elles reprendront ce dimanche matin.

Saint-Antonin-du-Var (Var).
Saint-Antonin-du-Var (Var). (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Un homme de 77 ans est porté disparu depuis la nuit de vendredi 22 au samedi 23 novembre à Saint-Antonin-du-Var (Var), indique la préfecture du département à France Bleu Provence ce samedi matin.

"On est inquiet pour le sort d'une personne âgée et désorientée qui est sortie" vers 4 heures du matin, indique le préfet Jean-Luc Videlaine.

Elle a fait ce qu'il ne faut jamais faire dans un tel cas, c'est-à-dire aller voir l'état des cours d'eau.Jean-Luc Videlaine, le préfet du Varà franceinfo

Le préfet explique que les recherches sont rendues "malaisées" car il y a plusieurs affluents de l'Argens sur cette commune de Saint-Antonin-du-Var. Une cinquantaine de personnes se sont mobilisées pour les recherches, devenues difficiles en raison des intempéries. Elles ont été arrêtées samedi 23 novembre, en fin d'après-midi, rapporte France Bleu Provence.

"Dimanche matin, les recherches reprendront dès que la luminosité sera suffisante pour le faire", indique sur France Bleu Provence Serge Baldecchi, maire de Saint-Antonin-du-Var. "On se concentre sur un rayon de quelques centaines de mètres autour de sa résidence. Ce qui n'exclut pas qu'on ait fait tous les chemins, tous les ruisseaux, tous les champs, toutes les ruines ont été visitées, même les citernes enterrées, les puits", précise le maire. "On a fait l'exhaustivité de ce qui pouvait servir d'abri ou de repaire. C'est très difficile. On peut passer à côté de lui avec la montée des eaux. On ne sait jamais. On avait beaucoup d'espoir. On ne perd pas espoir. On espère que Daniel sera quelque part à l'abri, se sera protégé. On reste en situation de crise toute la nuit au cas où", a ajouté Serge Baldecchi.

Une quinzaine de routes fermées

Les autorités ont été alertées par des proches, "qui ont indiqué qu'elle s'était rendue à proximité du cours d'eau". Or l'Argens et les autres cours d'eau sont en train de monter en raison des intempéries, et le phénomène va durer au moins jusqu'à samedi soir. Le préfet a déjà fait fermer une quinzaine de routes pour éviter que des automobilistes se retrouvent coincés dans leur voiture et soient emportés par une crue.

L'an dernier trois personnes sont mortes en se retrouvant dans cette situation. Et les crues menacent dans tout l'arrière pays méditerranéen. À Langogne, en Lozère, la préfecture a constaté les premiers débordements samedi matin.

>> Suivez notre direct sur les intempéries qui frappent la France.