Cet article date de plus de cinq ans.

Intempéries : un an après, des campings n'ont toujours pas rouvert dans le sud

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Intempéries : un an après, les campings n'ont toujours pas rouvert dans le sud
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En octobre 2015, 21 personnes avaient perdu la vie après de violentes inondations et des coulées de boue dans les Alpes-Maritimes.

À Antibes (Alpes-Maritimes), le camping du Pylône est désespérément vide. Sur décision des autorités, 90% de l'établissement reste fermé depuis les inondations d'octobre 2015. À contrecœur, Françoise Pauget, la directrice a dû licencier 13 de ses 15 salariés.

Des campings totalement fermés

Il y a un an, les campings de la région étaient violemment touchés par les intempéries : voitures enchevêtrées, mobil-homes retournés, la rapide montée des eaux a piégé les vacanciers. Ici, un campeur a même trouvé la mort. Face à l'ampleur du drame, François Hollande s'était rendu au camping du Pylône. Il assurait aux professionnels du secteur la solidarité du pays, annonçant même un fonds de soutien aux collectivités les plus touchées. Mais un an plus tard, les campings sont dans la même situation. À Biot par exemple, la mairie a décidé de fermer l'établissement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries meurtrières dans le Sud-Est

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.