En images Orages : des grêlons "gros comme le poing" causent de lourds dégâts en Centre-Val de Loire

Certains internautes ont posté des photos de grêlons de taille impressionnante, qui ont endommagé des habitations et des voitures dans la nuit de dimanche à lundi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
La foudre au-dessus de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), le 22 mai 2022. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

C'est la suite logique de la période de forte chaleur que connaît l'Hexagone : les vagues de violents orages se succèdent en cette fin mai. Après la Mayenne, vendredi, plusieurs départements de la région Centre-Val de Loire ont été fortement touchés dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 mai.

Météo France avait placé dimanche 21 départements de l'Ouest et du Centre en vigilance orange (elle a été levée dans la nuit), mais les dégâts se sont concentrés dans quelques-uns d'entre eux, dont le Cher, l'Indre-et-Loire, l'Indre ou encore les Deux-Sèvres. Les éclairs et rafales de vent ont été accompagnés d'averses de grêle avec des grêlons d'une taille peu commune, comme l'illustrent les images postées par les internautes.

Des orages impressionnants

Selon le site Météorage, 18 000 éclairs et plus de 6 000 impacts de foudre au sol ont été détectés entre 22 heures et 1 heure du matin entre l'Indre et le Cher. Le phénomène a aussi touché, dans une moindre mesure, les Deux-Sèvres et la Vienne, avec 8 600 éclairs et environ 2 000 impacts de foudre. Un phénomène qui a fait le bonheur de certains photographes et vidéastes de la région.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pixel_iz (@pixel_iz)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sébastien Miséra Szymanski (@sebastienmisera_photographies)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Roxane Vigouroux (@roxpunk8)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gopronicouv (@gopronicouv)

Mais derrière ces beaux clichés, le phénomène a eu des aspects plus inquiétants. De fortes précipitations, tout d'abord, avec 21 mm de pluie à Niort (Deux-Sèvres) et 27 mm à Pruniers (Indre). Sur Twitter, un média local illustrait dimanche soir les conséquences près de Poitiers (Vienne). Aucune inondation n'a cependant été signalée.

Localement, les orages ont pris un air de tempête et se sont accompagnés de fortes rafales de vent, mesurées à plus de 100 km/h dans des communes de l'Indre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Arisso Pouchi (@aricie_l)

Des grêlons d'une taille spectaculaire

C'est surtout la grêle qui marque les esprits des internautes lundi matin, de façon compréhensible. Les images des habitants montrent qu'elle s'est abattue avec une intensité rare.

Une fois l'accalmie arrivée, des internautes ont photographié les monceaux de grêlons retrouvés dans leur jardin.

Mais le plus surprenant est la taille de certains spécimens, gros comme le poing, retrouvés autour de Châteauroux (Indre), Niort (Deux-Sèvres) et Poitiers (Vienne).

Des voitures et des habitations endommagées

Des glaçons de plus de 10 centimètres ne tombent pas du ciel sans conséquences. Sur France Bleu Berry lundi matin, le maire de Châteauroux (Indre) recensait 250 maisons et 1 000 voitures endommagées. Sur Twitter, des internautes ont partagé des images de vitres brisées, de toitures perforées, de pare-brise et de rétroviseurs détruits, dans la préfecture de l'Indre, mais aussi à Valençay, plus au Nord, et autour de Chauvigny (Vienne).

Dans toute la région, les pompiers ont fait état de nombreuses interventions (250 dans l'Indre, 108 dans la Vienne). Aucun blessé n'a été recensé. Mais à Châteauroux, une famille a dû être hébergée dans un gymnase et un collège est resté fermé lundi matin pour évaluer l'ampleur des dégâts, explique France Bleu Berry.

Enfin, ces orages de grêle sont une épreuve de plus pour certains agriculteurs, dans une région déjà touchée par la sécheresse. Un arboriculteur de Vendée se disait "dégoûté" dimanche soir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.