Cet article date de plus de trois ans.

"Avec le froid, la batterie est complètement à plat" : les automobilistes tentent de récupérer leurs voitures sur la N118

Quelque 80 voitures restaient toujours à évacuer, mercredi, sur la route nationale 118 au sud-ouest de Paris. Certains propriétaires ont bravé le froid pour tenter de les récupérer.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des dizaines de véhicules abandonnés sur la N118, toujours fermée à la circulation mercredi 7 février. (MATTHIEU MONDOLONI / FRANCEINFO)

Sur la N118, au sud-ouest de Paris l'heure était à l'évacuation des véhicules mercredi 7 février. La veille, des centaines d'automobilistes, surpris par la neige, sont restés bloqués sur place. 

Alors que la route reste fermée à la circulation au moins jusqu'à jeudi à la mi-journée, les propriétaires sont revenus au compte-goutte, mercredi, pour reprendre leur voiture.

L'évacuation des voitures toujours ensevelies sous la neige sur la N118 : un reportage de Matthieu Mondoloni
écouter

La N118 est déserte ce mercredi soir. Au milieu de la route, on croise des monticules de neige... Ce sont des véhicules laissés à l'abandon. Les quelques propriétaires présent "s'improvisent mécanicien", comme l'explique Youssouf qui tente de repartir. Cela fait des heures qu'il attend sur place que la voiture puisse enfin démarrer. "Avec le froid, la batterie est complètement à plat, on est obligé de la remettre", indique-t-il. 

Une heure de marche à pied

Un peu plus loin, Edgar et Alexandre marchent sur la route. Ils ont abandonné leur voiture en pleine nuit mardi. Ils étaient complètement bloqués. "Je n'arrivais pas à monter, ce n'était pas possible, il y avait des voitures partout", raconte l'un des frères. Ils viennent de faire une heure de marche pour accéder à leur auto, mais tout n'est pas gagné : la voiture est coincée sous plusieurs centimètres de neige. "On va essayer quand même !", lancent-ils. La voiture patine... puis se dégage enfin. "Je suis content, je n'y croyais pas", confie son propriétaire, sourire aux lèvres. 

Si eux sont soulagés, d'autres devront encore patienter pour pouvoir récupérer leur voiture. Et l'évacuation risque de se compliquer avec l'arrivée du verglas dans la nuit de mercredi à jeudi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.