Ouragan Irma : les premiers témoignages affluent

Les habitants des îles touchées par Irma se sont protégés comme ils ont pu. Certains s’étaient réfugiés dans des abris, d’autres ont refusé de quitter leurs domiciles. La violence d’Irma les a parfois pris de court. 

FRANCE 2

Un homme est barricadé chez lui avec sa famille à Saint-Martin. Il est 6 heures du matin. Il filme les premières heures de l’ouragan quand soudain, un bruit assourdissant se fait entendre : "On vient d’avoir un impact, quelque chose de gros qui vient de tomber, je sais pas, sur la toiture", s’inquiète-t-il. L’angoisse monte, il s’adresse à sa famille : "On est mal", répète-t-il face à la caméra. "Mettez des chaussures."

"Je n’ai jamais vécu quelque chose comme ça"

Devant l’ampleur de la catastrophe, partout les mêmes témoignages, le même effroi : "Il y a un balcon, je l’ai laissé fermé, et je suis juste au niveau de la baie vitrée où il y a une vingtaine de mètres quand même. C’est impressionnant", raconte une autre habitante. Pendant une brève accalmie, un Américain raconte sur les réseaux sociaux : "Je tremble encore, je n’ai jamais vécu quelque chose comme ça." En quelques heures, sa maison a été entièrement dévastée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bateaux détruits après le passage de l\'ouragan Irma, dans un port de Saint-Martin, le 6 septembre 2017. 
Des bateaux détruits après le passage de l'ouragan Irma, dans un port de Saint-Martin, le 6 septembre 2017.  (SOCIAL MEDIA / REUTERS)