Cet article date de plus de deux ans.

Surfrider lance une application participative pour cartographier les lieux de pollution plastique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
80% des déchets plastiques présents dans les océans sont issus des fleuves et des rivières. Face à ce constat alarmant, l'association environnementale Surfrider lancer l'application Plastic Origins. Le but ? Cartographier les lieux de pollution plastique pour sensibiliser et accompagner les territoires concernés dans la lutte contre les déchets. #IlsOntLaSolution
Surfrider lance une application participative pour cartographier les lieux de pollution plastique 80% des déchets plastiques présents dans les océans sont issus des fleuves et des rivières. Face à ce constat alarmant, l'association environnementale Surfrider lancer l'application Plastic Origins. Le but ? Cartographier les lieux de pollution plastique pour sensibiliser et accompagner les territoires concernés dans la lutte contre les déchets. #IlsOntLaSolution
Article rédigé par franceinfo - Corentin Mirallés
France Télévisions

80% des déchets plastiques présents dans les océans sont issus des fleuves et des rivières. Face à ce constat alarmant, l'association environnementale Surfrider lance l'application Plastic Origins. Le but ? Cartographier les lieux de pollution plastique pour sensibiliser et accompagner les territoires concernés dans la lutte contre les déchets. #IlsOntLaSolution

On était habitués à voir Surfrider du côté des océans, désormais ils sont présents même en eau douce avec l’application Plastic Origins. Comme son nom l’indique, elle a pour but de retracer l’origine de la pollution plastique. Car il faut savoir que 80% des déchets plastiques errant dans les océans proviennent des fleuves et des rivières. Devant un tel constat et conscients qu’ils ne pourront pas régler le problème une fois les détritus arrivés en mer, les membres de Surfrider ont décidé de remonter à la source de cette pollution et ce en kayak.

"Mettre en place des mesures au bon endroit"

C’est en Haute-Savoie, sur la rivière du Fier, que les bénévoles de "1% pour la planète", un collectif réunissant associations et entreprises œuvrant pour l’environnement, se sont retrouvés pour cartographier la pollution plastique. Car le principal objectif du projet se trouve là : localiser les zones de pollutions pour pouvoir y remédier.

On a besoin d'agir en amont en fait. Un déchet qu'on trouve dans l'océan, on ne sait pas d'où il vient. On peut regarder l’étiquette et savoir s’il vient de France, d’Espagne, du Portugal ou d’ailleurs mais on ne sait pas d’où exactement. Alors que quand on travaille sur les rivières, on sait exactement quel est le territoire concerné, quelle est la ville concernée et ça nous permet de mettre en place des mesures vraiment au bon endroit”, expose Antoine Burge, chef de projet pour Surfrider.

Un recensement accessible à tous

Si pour cette fois, ce sont des bénévoles d’associations environnementales qui recensent les déchets, n’importe quel citoyen est invité à prêter main forte à Surfrider. Pour ce faire, rien de plus simple, il suffit de suivre une formation en ligne de 30 minutes. Une fois les compétences de base acquises il ne vous restera plus qu’à partir filmer les berges des fleuves et rivières de votre région. Vos vidéos seront ensuite analysées par un programme d’intelligence artificielle puis les déchets localisés seront ajoutés à une carte accessible par tous. Vous pouvez également aider l’association en labellisant des photos de détritus depuis chez vous ou en faisant un don pour le projet.

Une fois les pollutions plastiques localisées, Surfrider pourra entamer un travail de sensibilisation et d’accompagnement de lutte contre les déchets auprès des territoires concernés et de leurs habitants.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.