Pyrénées-Orientales : le département en vigilance exceptionnelle aux feux de forêt

Plusieurs restrictions sont en cours, indique France Bleu Roussillon. 

Vue sur la ville du Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, en 2018. 
Vue sur la ville du Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, en 2018.  (RAYMOND ROIG / AFP)

Le département des Pyrénées-Orientales a été placé en vigilance exceptionnelle aux feux de forêt sur toute la plaine du Roussillon, sur les Albères et les Corbières, indique France Bleu Roussillon samedi 4 août.             

Ce niveau de risque exceptionnel implique que les chemins et pistes forestières sont interdits aux voitures, aux vélos, aux chevaux, et même aux piétons, sur ces 3 secteurs. 120 sapeurs-pompiers sont également en alerte, dans différents lieux du département, pour intervenir au plus vite, en cas d’incendie.         

En plus de la canicule, le vent, la Tramontane, souffle à environ 40 km/h aujourd'hui. Les Pyrénées-Orientales sont également placées en alerte orange à la canicule, comme 67 départements dans toute la France.  

Les dangers des barbecues sauvages

"Nous sommes sur une période où faire un barbecue sauvage est aussi imprudent que d'utiliser une disqueuse en plein après-midi", explique samedi sur France Bleu Roussillon le Lieutenant Roya, chargé de la mission de défense des forêts contre les incendies au service départemental d'incendie et de secours des Pyrénées-Orientales, après le placement du département en vigilance exceptionnelle aux feux de forêt ce samedi.

On considère que c'est l'ensemble du département qui est à risque, le littoral comme l'intérieur des terres et la côte rocheuse. Sur le dispositif préventif, il y a entre 150 et 200 pompiers prêts à intervenir.Lieutenant Royaà France Bleu Roussillon

Le Sdis 66 appelle aussi les habitants des Pyrénées-Orientales à la vigilance. "La prévention, c'est l'affaire de tous", rappelle le Lieutenant Roya. "Pour les mégots de cigarette, il ne faut surtout pas les jeter par la fenêtre, que vous soyez en voiture ou chez vous. Le risque est accru et va le rester ces prochains jours."