Pétition pour le climat : la réponse du ministre de la Transition écologique

Le gouvernement répond à la pétition pour le climat, qui a rassemblé plus de 1,7 million de signataires en huit jours. Le texte vise à faire condamner l'État pour "inaction face à l'urgence climatique".

FRANCE 2

"L'Affaire du siècle" est la pétition de tous les records. Ils sont désormais plus de 1,7 million de signataires à vouloir faire condamner la France pour son "inaction climatique". Mercredi 26 décembre, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy répond à cette initiative. "Ce n'est pas à des juges de forcer le gouvernement à prendre une loi", déclare-t-il dans Le Parisien. Pour sa secrétaire d'État, cette pétition est un mauvais procès fait au gouvernement. "La France est une nation leader en matière d'environnement. Elle n'en fait pas assez. Je vous mets au défi de trouver une nation dans le monde qui en fera assez", affirme Brune Poirson.

Une polémique inutile, selon Ségolène Royal

Officiellement, l'exécutif se félicite du succès de cette pétition, mais pour ces militants écologistes lyonnais (Rhône), se réjouir ne suffit pas. "Cette pétition c'est surtout pour que le gouvernement se bouge", juge un des militants. Une polémique jugée inutile pour Ségolène Royal, l'ancienne ministre de l'Environnement juge la réaction de François de Rugy "pas à la hauteur".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, quitte l\'Elysée, après le Conseil des ministres, le 19 décembre 2018.
Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, quitte l'Elysée, après le Conseil des ministres, le 19 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)