"Les enfants perdent leur santé, leur vie et leur avenir" : des parents du monde entier appellent à une action urgente lors de la COP25

Des parents et climatologues originaires de 27 pays publient une déclaration exhortant les dirigeants à lutter contre le réchauffement climatique.

Une manifestation pour le climat à Munich (Allemagne), le 29 novembre 2019.
Une manifestation pour le climat à Munich (Allemagne), le 29 novembre 2019. (ALEXANDER POHL / NURPHOTO / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Les catastrophes liées au climat sont devenues la norme." Dans le cadre de la COP25, 222 groupes de parents de 27 pays lancent, jeudi 5 décembre, un appel commun aux négociateurs afin qu'ils agissent en faveur d'"une action climatique ambitieuse et urgente" pour "protéger la santé des enfants, leur vie et leur avenir avant qu'il ne soit trop tard". La déclaration a été initiée par Our Kids' Climate, une coalition de parents de 18 pays, et par Parents For Future, branche du mouvement activiste Fridays for Future, qui a été inspiré par Greta Thunberg. 

"Une injustice morale"

Les signataires rappellent que la plupart des négociateurs sont parents eux-mêmes et les exhortent à "faire face à l'urgence climatique qui affectera tous les enfants d'aujourd'hui et des générations à venir". La déclaration souligne que les engagements politiques actuels mettent le monde sur la voie d'une "augmentation catastrophique de la température mondiale de 3-4 °C" et que "chaque tonne de carburant nous rapproche de dangereux points de bascule qui pourraient détruire la civilisation humaine durant notre propre vie et celle de nos enfants".

Des millions d'enfants, en particulier dans les régions du monde où les moyens de subsistance sont déjà affectés par la pauvreté, la pénurie d'eau et la sécheresse, seront les plus durement touchés. C'est une injustice morale.Cherise Udell, Américaine membre de "Utah Moms for Clean Air"signataire

Les groupes signataires soulignent que le sommet de l'ONU sur le climat est une occasion cruciale pour défendre les enfants et mettre en œuvre des "mesures climatiques ambitieuses en vue de maintenir la hausse des températures mondiales en dessous de 1,5 °C".

"Toute personne participant aux négociations a la responsabilité d'agir pour s'assurer que les droits de nos enfants sont protégés et de ne pas tenir compte des intérêts particuliers des entreprises et de la démagogie politique", déclare Isabella Prata, mère de deux enfants, du groupe Parents For Future Brazil/Famílias pelo Clima.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.