Les catastrophes naturelles ont un impact sur les tarifs des assurances

Ouragans, inondations, tempêtes... Les catastrophes naturelles à répétition obligent les assureurs à adapter leurs tarifs.

FRANCE 3

Les sinistrés du Var, victimes d'inondations mercredi 10 octobre, tentent toujours de remettre en ordre les maisons, mais aussi de faire les comptes et de trouver les documents à transmettre aux assurances afin d'être indemnisés. Car c'est un enjeu important de la reconstruction, et le remboursement sera bien meilleur si le gouvernement décrète l'état de catastrophe naturelle pour le département. Avec le dérèglement climatique, l'enjeu est devenu de taille pour l'État, mais aussi pour les assurances, qui commencent à revoir leurs tarifs dans les zones à risque.

"Il est responsable de la part des assureurs de leur dire"

En 20 ans, les dépenses ont triplé. L'ouragan Irma a par exemple coûté 1,9 milliard à la France. "C'est formidable d'habiter dans une maison avec les pieds dans l'eau. Mais quand la catastrophe arrive, le paradis devient un enfer. Et il est responsable de la part des assureurs de dire [aux assurés] : 'Là où votre maison est située, c'est particulièrement dangereux, et j'en tiens compte dans la tarification'", explique Arnaud Chneiweiss, délégué général de la Fédération française de l'assurance.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rue d\'un village du Gers inondée, le 12 juin 2018.
La rue d'un village du Gers inondée, le 12 juin 2018. (MAXIME REYNIE / HANS LUCAS / AFP)