Intempéries : les rivières obstruées par des débris végétaux ?

À Sainte-Maxime, dans le Var, de nombreux débris végétaux ont obstrué le passage des rivières, ce qui a accentué les effets de la crue du 10 octobre dernier.

FRANCE 2

Des amas de troncs d'arbres, de feuillages, de branches, charriés par la crue forment un bouchon. Ce phénomène pourrait avoir aggravé les inondations survenues dans la nuit du 10 au 11 octobre à Sainte-Maxime, dans le Var. Un habitant dont la maison jouxte un cours d'eau établit le même constat : il a récemment vu des roseaux bloquer le cours de la rivière, mais personne n'est alors venu l'aider à déblayer. Il demande des comptes devant le maire de Sainte-Maxime. Selon lui, les dégâts causés par la crue auraient pu être moindres si on avait réagi.

Des inondations accentuées

Ces bouchons sont appelés "embâcles". Quand la rivière gonfle à cause de la pluie, les débris végétaux sont charriés et forment un barrage à la rencontre du moindre obstacle. C'est ce qui s'est passé la nuit dernière dans le Var, ce qui a aggravé les dégâts causés par l'inondation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Inondation à Montrem (Dordogne), le 11 juin 2018
Inondation à Montrem (Dordogne), le 11 juin 2018 (France 2)