Greenpeace redécore vingt stations-service du groupe Total en France

Greenpeace et ANV COP21 ont redécoré des stations-service Total dans plusieurs villes françaises samedi matin. Les deux organisations écologistes dénoncent un projet de forage au large du récif de l'Amazone. 

Des militants de l\'organisations écologistes Greenpeace et ANV COP21 redécorent une station service Total, le 27 mai 2017.
Des militants de l'organisations écologistes Greenpeace et ANV COP21 redécorent une station service Total, le 27 mai 2017. (ANV COP21)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les organisations écologistes Greenpeace et ANV COP21 mènent samedi 27 mai une action coup de poing contre 20 stations-service du groupe Total dans 20 villes en France, a appris franceinfo.

Un projet de forage dans le viseur

Les militants dénoncent le projet de forage de Total au large du récif de l'Amazone. Les deux organisations écologistes ont redécoré 20 stations-service en récif coralien à l'aide de panneaux en forme de poisson, de tortue, de corail. Et cela à Paris, Strasbourg, Rouen, Nice, Lille, Bordeaux, Dijon, Rennes, Nancy, Metz, Montpellier, ou encore Lyon, Nantes, Limoges et Bayonne.

Cinq autres pays concernés 

L'action coup de poing a également lieu dans cinq autres pays : le Luxembourg, le Brésil, la Malaisie, les Pays-Bas et la Turquie. "Notre priorité est de préserver cet écosystème unique de toute activité à risque", a indiqué Greenpeace dans un communiqué, affirmant que si "Total souhaite devenir la major de l'énergie responsable ? Une telle ambition n'est pas compatible avec ce projet d'extraction de pétrole offshore, extrêmement nuisible pour le climat".

Cette action coup de poing n'est pas la première contre le projet de Total. Déjà au mois de mars, une quinzaine de militants de Greenpeace avaient déversé 3 000 litres de mélasse devant le siège de Total à La défense (Hauts-de-Seine).