Cet article date de plus de cinq ans.

Trois jeux inspirés de la COP21 pour s'amuser au bureau

Plusieurs jeux en ligne proposent de se divertir tout en apprenant des choses sur le climat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du jeu en ligne Capman. (CARBON MARKET WATCH)

La COP21, ce sont des conférences, des négociations, des manifestations mais aussi des jeux. Pendant que les chefs d'Etat et les négociateurs tentent de trouver des solutions contre le réchauffement climatique, plusieurs sites vous proposent de jouer, avec pour toile de fond le climat. Francetv info a fait une petite sélection.

Le plus pédagogique 

Code Carbone par francetv info.  

Dans ce jeu, vous pouvez vous mettre dans la peau d'un diplomate ou d'un lobbyiste et participer aux négociations de la COP21. Parmi les personnages : Laura Martin, ambassadrice pour la France, qui doit absolument décrocher un accord contraignant pour limiter la hausse des températures à 2°C. Il y a aussi Pierre Dupont, qui dirige une grande entreprise pétrolière. Son but : éviter les dispositions trop contraignantes. Quel que soit le personnage que vous choisissez, vous avez dix jours pour réussir.

Le plus super-héros

Supercop21 par Europe Ecologie-Les Verts.

Dans ce jeu, pas d'autre choix que d'endosser la cape d'un super-héros (mais à vélo). La mission : transformer les éléments polluants en éléments écologiques, comme une centrale nucléaire en éolienne ou un camion en train… Il faut être rapide et franchir la ligne d'arrivée avant que le thermomètre n'augmente de 2°C.

Le plus jeu vidéo

Capman par l'ONG Carbon Market Watch. 

C'est le Pac-Man de la COP21. Inspiré du mythique jeu vidéo des années 1980, Capman vous fera franchir bien des obstacles, comme des forêts de puits de carbone et des ouragans affamés. Vous pouvez passer des niveaux et jouer indéfiniment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers COP21

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.