COP21 : la Chine et la France adoptent une déclaration commune

Anne Bourse suit pour France 3 la visite officielle du président de la République en Chine. La journaliste revient sur les premiers résultats entre les deux présidents.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À l'approche de la COP21, le président François Hollande s'est rendu ce 2 novembre en Chine pour convaincre le premier pollueur du monde. Il a rencontré dans l'après-midi le président chinois Xi Jinping. "Le principal sujet entre les deux chefs d'État est le réchauffement climatique. À quatre semaines de la conférence de Paris sur le climat, c'est la dernière ligne droite. François Hollande espère ici convaincre la Chine d'aller encore plus loin dans les négociations", explique Anne Bourse en direct de Pékin.

Éviter que la conférence soit un échec

"L'objectif est de contenir le réchauffement climatique à 2°C d'ici la fin du siècle alors que pour l'instant, on est plutôt à 3°C", poursuit la journaliste de France 3. Ce lundi, la France et la Chine ont adopté une déclaration commune qui prévoit finalement un mécanisme de révisions tous les cinq ans sur les engagements des pays. "Un mécanisme dont, jusqu'à maintenant, ne voulait pas entendre parler la Chine. C'est donc un pas important. Le président chinois vient d'ailleurs de se déclarer optimiste sur l'issue de la conférence de Paris. Avec ce mécanisme de révision, la France a désormais une porte de sortie pour éviter que sa conférence de Paris soit un échec", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les présidents français et chinois, François Hollande et Xi Jinping, le 2 novembre 2015 à Pékin (Chine).
Les présidents français et chinois, François Hollande et Xi Jinping, le 2 novembre 2015 à Pékin (Chine). (JASON LEE / REUTERS)