Cet article date de plus d'un an.

Climat : les inondations meurtrières en Italie sont "un avertissement", estiment des militants écologistes mobilisés à la fontaine de Trevi, à Rome

Les militants ont versé dans l'eau un liquide noir à base végétale pour dénoncer l'inaction du gouvernement en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des militants écologistes de l'organisation Last Generation, dans la fontaine de Trévi, à Rome, en Italie, le 21 mai 2023. (LAST GENERATION / AFP)

Des militants écologistes ont grimpé dans la fontaine de Trévi, à Rome, et ont répandu dans l'eau un liquide noir à base végétale, avant d'être escorté par la police. Cette action, menée dimanche 21 mai par l'organisation Last Generation, survient alors que l'équivalent de six mois de précipitations se sont abattues en 36 heures en Emilie-Romagne, provoquant dans cette riche région agricole et touristique les "inondations du siècle".

Un manifestant de 19 ans, cité par l'AFP, a estimé que "la terrible tragédie qui s'est produite ces derniers jours en Emilie-Romagne est un avertissement préfigurant l'avenir noir qui attend l'humanité". Sur place, les manifestants ont brandi des banderoles demandant l'abandon des énergies fossiles. Les inondations qui ont frappé le nord de l'Italie ont fait 14 morts et entraîné le déplacement de 36 000 personnes, selon le dernier bilan des autorités, samedi. 

Des phénomènes extrêmes plus nombreux et plus intenses

Last Generation a commencé à mener des actions en Italie en 2022, avant les élections générales, pour appeler les responsables de tous les partis politiques à faire de l'urgence climatique leur priorité. La Première ministre italienne, Giorgia Meloni, s'est rendue dimanche sur les lieux ravagés par les intempéries.

Depuis le XIXe siècle, la température moyenne de la Terre s'est réchauffée de 1,1°C. Les scientifiques ont établi avec certitude que cette hausse est due aux activités humaines, consommatrices d'énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). La chaleur de l'air accélère l'évaporation des étendues d'eau, bouleversant le régime des pluies et causant l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des phénomènes extrêmes tels que les canicules, sécheresses ou encore les inondations. Pour les autorités et les experts, ces calamités exceptionnelles vont donc devenir la norme. 

"Rien ne sera plus comme avant, car ce processus de 'tropicalisation', qui monte de l'Afrique, touche aussi l'Italie", a averti mercredi le ministre de la Protection civile italien, Nello Musumeci. Ces trombes d'eau frappent un pays régulièrement touché par la sécheresse. Or, ces pluies torrentielles ne permettront pas de résorber le déficit hydrique lié à la raréfaction de la neige en montagne et des précipitations moyennes, préviennent les spécialistes. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.