Cet article date de plus d'un an.

Climat : les coquillages de l'Hérault meurent sous la chaleur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Climat : les coquillages de l'Hérault meurent sous la chaleur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le réchauffement climatique provoque la mort des coquillages, c'est le cas notamment dans l'étang de Thau (Hérault) qui fournit 10% de la production d'huitres et de moules.

Sur l'étang de Thau (Hérault), le soleil est parfois trop généreux avec les coquillages. Depuis deux ans, les moules d'Hervé Collomb meurent sur leurs cordes, car l'eau manque d'oxygène sous la chaleur. La lagune est un milieu fermé, sensible aux changements climatiques. Les huîtres, pourtant plus résistantes, commencent à souffrir elles aussi. "On espère que ça va redémarrer, mais les trois mois de retard de pousse on ne les récupérera pas", confie le conchyliculteur Jean-Jacques Berlhe.

Des professionnels en danger

Les 450 exploitations de l'étang de Thau sont en danger et la lagune a été placée sous haute surveillance. Des scientifiques effectuent des relevés tous les quinze jours : l'eau est de plus en plus chaude et de plus en plus concentrée en sel. Après les moules, les huîtres seront les prochaines victimes du réchauffement climatique. Il faut donc faire vite avant que les professionnels ne cessent leur activité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.