Climat : EDF va investir 25 milliards d'euros dans l'énergie solaire entre 2020 et 2035

EDF a annoncé lundi qu'elle allait investir 25 milliards d'euros dans l'énergie solaire en France entre 2020 et 2035. Ce "plan solaire" va permettre de multiplier par quatre la production d'énergie photovoltaïque d'ici 20 ans. 

La première centrale solaire photovoltaïque au sol de France métropolitaine est située à Lunel (Hérault).
La première centrale solaire photovoltaïque au sol de France métropolitaine est située à Lunel (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On lance un grand plan solaire en France avec des objectifs très ambitieux", a déclaré le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, lundi 11 décembre, à l'occasion du Climate Finance Day, le rendez-vous mondial du financement de la lutte contre le réchauffement climatique, et à la veille du sommet finance et climat organisé par Emmanuel Macron mardi à Paris. 

L'énergéticien a ainsi annoncé vouloir investir 25 milliards d'euros dans le solaire en France entre 2020 et 2035. L'objectif : multiplier par quatre sa production d'énergie photovoltaïque d'ici 20 ans. Le patron d'EDF promet un tournant dans l'histoire de l'entreprise et la création de plusieurs milliers d'emplois.

Produire 30 gigawatts d'ici 2035

Après les grands barrages hydroélectriques dans les années 1950, le nucléaire des années 1970 à 1990, le groupe EDF vise donc le solaire avec une production de 30 gigawatts d'ici 2035 alors qu'aujourd'hui il n'en produit que 6,8. C'est une façon de rééquilibrer notre mix électrique, qui dépend encore à 75% du nucléaire.

Nous voulons continuer à être nucléaire et renouvelable mais, aujourd'hui, le renouvelable en France est nettement moins important que le nucléaire.Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDFà franceinfo

Il affirme que le gouvernement n'a qu'à lancer les appels d'offre pour concrétiser les investissements d'EDF. "La volonté du gouvernement, qui fixe la politique énergétique, c'est de faire ce rééquilibrage. EDF répond présent, s'engage et construira beaucoup de fermes solaires de grande dimension en France. Elle répondra aux appels d'offre en s'engageant, en se mobilisant et en faisant baisser les coûts par des effets d'échelle."

30 000 hectares pour installer les fermes solaires

L'objectif d'EDF est donc d'élaborer des projets de fermes solaires au sol d'au moins 100 mégawatts, ce qui représente beaucoup de panneaux solaires à poser. Pour cela, elle a besoin de 30 000 hectares. Le groupe assure que des solutions existent pour dégager ces superficies. "Il y a en France une densité de population plus faible qu'en Grande-Bretagne et en Allemagne. Nous avons ces terrains, il faut simplement arriver à les libérer", affirme Antoine Cahuzac, président d'EDF Energies Nouvelles. Il explique que le groupe va entamer des discussions avec les établissements publics qui gèrent le foncier au niveau de l'Etat ou des régions.

On va se mettre en contact avec l'ensemble de ces administrations - au sens large du terme - qui gèrent le foncier en France pour voir comment accélérer la libération de terrains.Antoine Cahuzac, président d'EDF Energies Nouvellesà franceinfo

Ainsi, de 2018 à 2020, EDF va identifier les terrains éligibles aux fermes solaires et développer les différents projets. "Ça nous laisse le temps d'identifier les surfaces foncières nécessaires, de libérer tout cela et de préparer l'installation de ces parcs photovoltaïques." Pour ce qui est de la matière première, à savoir le soleil, la France a le cinquième potentiel d'ensoleillement en Europe. Et ce alors que nous ne produisons que 1,6% de notre électricité avec le solaireLa Grande-Bretagne est à 3,5% et l'Allemagne à 6%.