Vague de chaleur : les entreprises du bâtiment s'organisent pour se protéger des dangers du soleil

Publié Mis à jour
Vague de chaleur : les entreprises du bâtiment s'organisent pour se protéger des dangers du soleil
France 3
Article rédigé par
E. Bailly, France 3 Régions, P. Ngankam - France 3
France Télévisions

Face à cette vague de chaleur, les entreprises du bâtiment s'organisent. Les horaires ont par exemple été réaménagés.  

34 degrés à Bordeaux (Gironde) et bien plus en plein soleil. Sur le chantier du tram de la ville, mardi 14 juin, un protocole "grosse chaleur" à destination des employés a été mis en place. "Le minimum syndical, au titre de la réglementation, c'est trois litres d'eau par salarié et par jour", explique Aurélien Theillaud, directeur des travaux. Pour éviter les heures les plus chaudes, les salariés commencent plus tôt le matin. Des pauses sont aussi prévues pour ceux qui veulent se mettre à l'ombre.    

"On se surveille les uns les autres"   

Des ouvriers qui refont une route en plein centre d'Avignon (Vaucluse) ont bien conscience des dangers du soleil. Ainsi, pour s'en protéger, ils ont leurs petites astuces. "Dès qu'il fait un peu trop chaud, on se rafraîchit, on se met un peu à l'ombre. On se surveille les uns les autres", confie l'un de ces ouvriers. À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), l'ambiance est tout autre, et des vacanciers profitent déjà du soleil à la plage, tout en se protégeant tout de même avec de la crème solaire et des casquettes. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.