Une vague de chaleur surnommée "Lucifer" frappe le sud et l'est de l'Europe

La canicule touche onze pays, de la Suisse à la Roumanie. Les Balkans sont particulièrement touchés. L'Albanie doit notamment faire face à près de 75 feux de forêts, qui ont mobilisé 300 pompiers.

Un homme se rafraîchit près d\'une fontaine sur la place Castello de Turin, en Italie, mercredi 2 août 2017.
Un homme se rafraîchit près d'une fontaine sur la place Castello de Turin, en Italie, mercredi 2 août 2017. (MARCO BERTORELLO / AFP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il n'y a pas que sur la Côte d'Azur et en Corse que l'on sue à grosses gouttes. Le sud et l'est de l'Europe souffrent aussi d'une intense canicule, avec des températures qui dépassent allégrement les 40 °C. Vendredi 4 août, onze pays étaient concernés par l'alerte rouge à la canicule émise par le site météo européen Meteoalarm : la Bosnie, la Suisse, la Croatie, la Hongrie, l'Italie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovénie et la Slovaquie.

La vague de chaleur, surnommée "Lucifer" par les médias italiens, frappe particulièrement les Balkans. L'Albanie a ainsi dû faire face à pas moins de 75 feux de forêts, qui ont mobilisé 300 pompiers. Les autorités ont demandé de l'aide de l'Union européenne, rapporte l'agence Reuters. De nombreux incendies ont également mobilisé les secours en Serbie, Bosnie, Macédoine et Croatie, où le mercure ne descendra pas sous la barre des 40 °C avant la semaine prochaine.

Le risque d'une mauvaise récolte de raisins en Italie

En Italie, les producteurs de vin ont dû commencer leur récolte en avance à cause de la météo. Une nouvelle qui fait bondir Carlo Petrini. Cité par le quotidien La Stampa, le fondateur du mouvement Slow Food indiquait n'avoir jamais vu de sa vie une récolte débuter avant le 15 août.

La santé des vignes est sévèrement menacée par la météo. Les vignerons risquent de récolter des fruits littéralement cuits par le soleil.

Carlo Petrini

à "La Stampa"

En pleine saison touristique, les villes de Rome et de Venise ont été placées sous vigilance par les autorités italiennes. A Florence, la célèbre galerie des Offices a dû temporairement fermer ses portes à cause d'une panne de climatisation.