Cet article date de plus d'un an.

Climatiseurs : très demandés, ils ont aussi de lourdes conséquences écologiques

Publié
Climatiseurs : très demandés, ils ont aussi de lourdes conséquences écologiques
Climatiseurs : très demandés, ils ont aussi de lourdes conséquences écologiques Climatiseurs : très demandés, ils ont aussi de lourdes conséquences écologiques (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - B. Bogci, P. Dezempte, T. Paffenhoff
France Télévisions
France 3

L’achat d’un climatiseur pour rendre l’atmosphère de son habitat plus tolérable est une grande tentation. Un matériel que l’on sait pourtant énergivore et peu éco-compatible, mais qu’importe, les installateurs de climatisation sont actuellement débordés par les demandes de particuliers.

Le petit Mathéo a de la chance. À sa naissance, il y a deux mois, ses parents ont décidé d’installer la climatisation, dans leur logement à Bischwiller (Bas-Rhin). Le coût de ce confort : 9 000 euros, et aucun regret. "Quand on a des grosses chaleurs comme on a en ce moment et si c’est l’avenir, on a tendance à toujours rester à l’intérieur parce qu’il fait bien meilleur", reconnaît Julien Martin. Chez le voisin d’à côté, le ventilateur tourne toujours, mais plus pour longtemps.

Augmentation des émissions de gaz à effet de serre

Le retraité a aussi décidé d’investir pour rafraîchir son logement. "Le soir, à l’étage, il y a souvent plus de 30 °C, et pour dormir, ce n’est pas évident", dit Adrien Garing. Alors s’équiper d’un climatiseur devient une évidence pour beaucoup de particuliers. En six mois, le gérant d’Elsass Clim a déjà réalisé presque autant de chantiers que l’an dernier. Mais la climatisation n’est pas une fin en soi, cela a aussi de lourdes conséquences, comme l’augmentation de la consommation d’énergie, et donc des émissions de gaz à effet de serre.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.