Marseille : du Front de gauche au Front national

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 28/05/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La politique avec cette décision qui sème le trouble à Marseille. Une candidate du Parti communiste français aux dernières élections législatives, il y a un an, annonce qu'elle rejoint le Front national. Elle sera candidate aux municipales, l'an prochain, dans l'une des arrondissements de la ville.

Virage à 180 degrés, Anna Rosso-Roig assume. Elle ne trouve pas incongru de passer du Front de gauche au Front national. Cet ex-syndicaliste CGT se dit convaincue.

Je me suis rendue compte que le Front de gauche c'était les beaux discours, ça n'a plus rien a voir avec la réalité de ce que vivent les Français. Leurs souffrances. Le FN est plus proche de la réalité et apporte des solutions concrètes. Avant de sonner au FN, elle a été candidate Front de gauche aux municipales 2008 et aux législatives l'an dernier. En 2014 sera en lice sous les couleurs du FN. Elle a fait ce choix car elle se dit choquée par l'impunité.

Je suis très inquiète par la montée de l'islam. Je trouve que dans un pays laïque, on doit permettre à chaque religion de s'exprimer, mais ne pas renier les valeurs traditionnelles.

Avec cette nouvelle recrue, les militants FN sont ravis de brouiller les lignes.

Ces états-majors, du Front de gauche ou les autres, La candidate en est à son 4e parti politique.

C'est une pauvre histoire isolée, sordide. Il n'y a aucun chemin qui mène de l'humanisme et de la fraternité, que nous défendons, au racisme. à recruter à gauche. C'était un syndicaliste CGT en 2011 en Loraine.

Le JT
Les autres sujets du JT