Lutte contre l'Etat islamique : grande offensive kurde

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/09/2014Durée : 00h40

Bretagne a effectué, ses premières frappes aériennes sur des positions du groupe Etat islamique en Irak.

Sur des km de poussière, des dizaines de villages rasés par les frappes de la coalition. Les jihadistes de l'organisation EI avaient fait de la vallée leur sanctuaire. Ils en ont été chassés après des jours de combat. Une vallée aux portes de Mossoul, la 2e ville du Kurdistan aux mains des islamistes. Tout en haut, le mont est un poste d'observation clé.

C'est la dernière position occupée par les peshmergas avant Mossoul qui se trouve à 25 km de cette crête. Les peshmergas ne veulent pas attaquer Mossoul pour l'instant car ils ne sont pas assez bien.

Les combattants kurdes tiennent les jihadistes à distance en les harcelant par des tirs réguliers à la mitrailleuse. Jour et nuit ils les surveillent.

Ces villages sont pleins de jihadistes d'El ! On les voit se déplacer, parfois on fait des approches nuit.

Après des jours de piétinement, le moral s'améliore. Les peshmergas apprennent que leurs compagnons ont regagné des villages au sud de Kirkouk, et surtout la ville de Rabia, au nord, vers la frontière syrienne.

Les terroristes reçoivent de l'aide depuis la Syrie, et les terroristes en Irak aident ceux de Syrie! Il fallait couper cette route. Puis cela nous rapproche de Sinjar et de ses montagnes. C'est l'un des principaux territoires à libérer.

Des territoires qu'il faudra conserver tout en menant des offensives, c'est l'enjeu des prochaines étapes de la reconquête de l'Irak occupé.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==