La France des mines : le coup d'envoi

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 24/09/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Coup d'envoi des premières explorations minières en France depuis 20 ans. Elles ont lieu dans la Sarthe et ne seront sans doute pas les dernières. La France peut-elle redevenir un pays de mines.

Ces trois géologues travaillent au coeur de la campagne sarthoise. Pour la première fois depuis 30 ans en France, un permis d'exploration minière a été accorde. Ils recherchent des métaux précieux, cuivre ou zinc.

Cet échantillon, on va le sécher puis le passer dans un appareil. Cela nous donnera une idée du contenu d'un certain nombre de métaux.

Serait-ce le début d'une nouvelle histoire minière ? La dernière mine en France a fermé en 2004. C'était du charbon en Lorraine. L'an dernier, le ministre du Redressement productif a décide de relancer l'exploration minière.

On en a sous nos pieds. Allons-nous l'acheter aux autres, à leur prix ? Allons-nous exploiter nos ressources ? C'est un enjeu de souveraineté et un enjeu productif.

En Allemagne, l'extraction minière, surtout du charbon, tourne a plein. La France peut-elle l'imiter ? Pas sûr, on connaît peu le sous-sol. Nous sommes au BRGM, organisme public charge d'explorer la roche de notre sous-sol. Dans ces caisses, les derniers prélèvements opérés il y a 20 ans. Ils ont permis de dresser la carte minière de la France en 1994.

On va retrouver sur la carte ce qu'on cherchait à l'époque, les métaux de base (cuivre, plomb, zinc), mais pas forcément ceux pouvant avoir un intérêt stratégique.

Le BRGM travaille sur un nouvel inventaire, recensant notamment le tungstène, utilisé dans l'aéronautique, ou le germanium, indispensable pour les telecoms. Mais les habitants de ce village dans la Sarthe ont un mauvais souvenir de la mine d'or exploitée 10 ans par Total. La centaine d'emplois promis n'a pas été créée, et le site, fermé en 1993, serait pollué.

Il y a du mercure, un pH pas bon. Une membrane plastique soudée retient ces déchets pollués.

Les mines en France, si elles ouvrent, ne seront pas opérationnelles avant une dizaine d'années. Et elles ne creeraient que quelques milliers d'emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==