Kinésithérapie : soulager les douleurs physiques

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/11/2013Durée : 00h49

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Cette jeune femme vient pour la 1e fois chez le kiné, après un incident de travail. Elle prend des médicaments pour atténuer la douleur. Elle espère que ce massage va la soulager autrement.

Je prends des antalgiques assez forts, je veux les délaisser pour pouvoir me soigner plus naturellement.

Vous sentez ce bien-être.

Oui ! Enormément! Il n'y a pas le côté qui vous assomme et vous détend un peu trop.

Odile lui apprend les bons mouvements à faire pour réparer son corps.

On a l'impression de ne plus avoir mal et on fait de mauvais gestes. Cela redéclenche les douleurs et nous fait reprendre les médicaments. Je suis là pour casser le cercle vicieux.

Gisèle, 86 ans, apprécie le kiné depuis qu'elle a fait une chute.

Mon pied a pivoté et je suis tombée.

Ne parvenant pas a se relever, elle s'est traînée jusqu'au lit.

Je me suis hissée sur le lit et réussi à m'asseoir avec les pieds.

Bonjour, comment allez-vous.

Grâce aux séance de kiné, une fois par semaine, elle apprend à garder l'équilibre. Ces séances permettent son maintien à domicile. Avec une population âgée grandissante, les remboursements de kiné explosent. Selon l'Assurance maladie, la demande ne fait que croître.

Il faut jouer la sécurité et se dépasser un peu une fois par semaine Faire des choses qu'elle ne fera jamais toute seule, cela lui redonne confiance en elle.

Cette explosion des soins kiné peut être bénéfique pour la Sécu. Elle atténue les dépenses en médicaments et en soins hospitaliers.

Faut-il mettre deux "ff" à "trafic"? Un "e" à "gentiment" ? Notre orthographe est pleine de chausse-trappes. 80 % des Français sont persuadés de la maîtriser. Parfois à tort. Pour le vérifier on a fait une dictée ce matin dans les rues de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==