Invitée : Christine and the Queens, "Chaleur humaine"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/06/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

A 26 ans, son premier disque est déjà classé dans les meilleures ventes et ses concerts affichent complet. Voici l'invitée des Cinq Dernières Minutes. Cette invitée, c'est Christine and the Queens. Son premier album, "Chaleur humaine", crée l'événement. Votre nom, Christine and the Queens: on s'attend à voir débarquer un groupe mais vous êtes seule, et vous ne vous appelez pas.

Christine and the Queens : C'est un peu paradoxal, c'est un prénom d'alter ego de scene. C'est un nom de groupe qui rend hommage à une rencontre.

Elise Lucet: Votre séjour à Londres et votre rencontre avec des drag queens a tout changé.

Christine and the Queens : Oui, j'ai rencontré 3 traverstis qui faisaient de la musique. J'avais d'une liberté dans ma vie.

Elise Lucet : Elles vous ont donné l'envie d'inventer votre vie ? parle souvent je suis née deux fois, la seconde à Londres il y a 4 ans. Se réinventer soi-même, c'est se dépasser, dépasser ses propres faiblesses.

Elise Lucet : Vous défendez le droit à la singularité, le droit d'oser.

Christine and the Queens : Je pense qu'il faut se défaire du regard des autres, c'est libérateur. C'est important pour vivre sa vie libre et apaisé.

Elise Lucet : Vous avez fait les premières parties de Stromae, qui est lui aussi très singulier. Et il y a un amour de la scène.

Christine and the Queens : Stromae a quelque chose de très magnétique Je le vos comme un moment dé générosité.

Elise Lucet : Ce premier disque est un projet très personnel. Comment l'avez-vous conçu.

Christine and the Queens : C'était musique on peut ne pas choisir. j'aime beaucoup ladanse aussi, c'est un projet total.

Elise Lucet : Ce qui vous arrive est incroyable. Comment le vivez-vous ? Cela vous gêne un peu ? Cela vous fait peur.

Christine and the Queens : Ça peut être un peu effrayant. Je m'inquiète un peu du buzz. C'est aussi un luxe de sortir un album dans de telles conditions. J'espère que les gens ne se lasseront.

Elise Lucet : Vous aimez l'épure, la simplicité d'une émotion ? adepte d'un son minimaliste, qui laisse respirer. J'aime bien que le public puisse habiter, s'approprier mes chansons.

Elise Lucet : Vous allez nous interpréter un extrait avec votre pianiste Paul Prié.

Elise Lucet: Merci Christine and the Queens. Je rappelle le titre de votre premier album, "Chaleur humaine". Vous serez en concert le 18 juin à la Gaîté Lyrique, puis dans de nombreux festivals, dont Solidays ou les Francofolies. C'est la fin de ce journal, merci de l'avoir suivi. Tout de suite, la météo. A 22H55 "Un Oeil sur la planète" spécial Brésil. A demain, même lieu, même heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==