Smartphones, ordinateurs, informatique... les conseillers numériques se déploient pour venir en aide aux "gens un peu perdus"

Pour aider les Français à se servir d'un ordinateur ou d'un smartphone et les accompagner dans leurs démarches sur internet, une soixantaine de conseillers sont déployés en France pour enseigner les codes du numérique. Exemple dans l'Aisne, à Flavy-le-Martel. 

Article rédigé par
Boris Hallier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Sarah Bardon, conseillère numérique dans l'Aisne, lors d'une séance d'initiation au smartphone (BORIS HALLIER / FRANCE-INFO)

Dans une autre vie, Annick était institutrice. Aujourd'hui, avec son amie Léone âgée de 81 ans, elle se retrouve face à une ancienne élève. "J'ai eu Sarah dans ma classe quand elle était en maternelle", se souvient-elle. Sarah Bardon est la conseillère numérique de Flavy-le-Martel (Aisne). Comme une soixantaine d'autres en France, elle vient en aide à ceux qui ne maîtrisent pas les codes du numérique, des ordinateurs ou des smartphones. Ce qui amuse Annick : "C'est elle qui va m'apprendre à me servir de mon téléphone au maximum, comme quoi maintenant les rôles sont inversés !"

Sarah a transformé une pièce de la mairie en salle de classe avec tableau et ordinateurs. Au programme de cette première leçon, la découverte des smartphones. "Qu'est-ce que vous utilisez comme application principalement ? - Chaque pastille s'appelle une application c'est ça ?", se répondent l'enseignante et l'élève d'un jour. 

17% des Français en situation "d'illectronisme"

Comme Annick, de nombreux Français sont démunis face aux nouveaux outils numériques. 17% sont même en situation "d'illectronisme" selon l'INSEE, c'est à dire qu'ils ne maîtrisent pas les smartphones, les ordinateurs ou internet. C'est justement pour eux que travaillent les nouveaux conseillers numériques. Le gouvernement investit 250 millions d'euros dans ce programme, sur deux ans, dans le cadre du plan France Relance pour recruter ces conseillers dans les mairies, les maisons France Service ou les centres sociaux, notamment pour les démarches administratives.

"C'est vraiment pour les cartes d'identité, les cartes grises, les dossiers de retraite, toutes ces choses-là", détaille Sarah Bardon, "je fais des ateliers d'initiation aux smartphones, aux bases de l'informatique parce que toutes les démarches commencent à se dématérialiserLes gens sont un peu perdus."

"Les personnes de 65-70 ans n'ont pas le même rapport au numérique que nous pouvons avoir."

Sarah Bardon, conseillère numérique

à franceinfo

Sur les 250 démarches administratives essentielles, plus de 200 sont déjà entièrement numérisées selon le gouvernement qui veut aller encore plus loin, au risque de désorienter certains habitants. "Avant, pour tout ce qui est CAF par exemple, les gens venaient voir les secrétaires et elles résolvaient leurs problèmes", se souvient le maire de Flavy-le-Martel Patrick Julien. "Ce n'était pas du tout leur rôle mais elles le faisaient. C'est pour ça que quand on a pu avoir un conseiller numérique, j'ai insisté là-dessus pour tous ces gens-là." La nouvelle conseillère numérique se donne désormais deux ans pour former les habitants de la commune.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Téléphonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.