Démarchage téléphonique : un retraité a décidé de porter plainte

Un septuagénaire a décidé de porter plainte pour "démarchage malveillant", après avoir enregistré quelque 500 appels en à peine cinq mois.

FRANCE 2

Un septuagénaire n'en peut plus d'être constamment dérangé par la sonnerie de son téléphone. Et pour cause : entre juillet et fin octobre 2019, il a été contacté plus de 500 fois pour du démarchage. Il a décidé de porter plainte. Il suffit de rester quelques minutes avec lui pour se rendre compte du calvaire que vit Jean-Pierre Collet. "Ça devient pénible et dérangeant", assure-t-il. Dérangé 10 à 15 fois par jour, il a décidé de répertorier tous les coups de téléphone, destinés à lui vendre des services ou des prestations.

Peu de chances d'aboutir

"Il était nécessaire de marquer que j'étais vraiment mécontent de cette histoire, et qu'il va falloir qu'on bouge un petit peu. Parce qu'à chaque fois que j'interrogeais des voisins ou autre, tout le monde se plaignait, mais personne n'a jamais rien fait", explique-t-il. Mais selon les gendarmes, rien ne permet de punir les démarchages des entreprises. C'est pour cela que les associations demandent à ce que la pratique soit interdite, sauf consentement des particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le téléphone concerné par le rappel est le modèle Hapi 30.
Le téléphone concerné par le rappel est le modèle Hapi 30. (MARTIN BERNETTI / AFP)