Démarchage téléphonique : les assurances signent un accord pour éviter les abus

Les professionnels de l'assurance ont pris des engagements pour mettre un terme au démarchage téléphonique abusif.

france 3

Des appels incessants à longueur de journée. C'est le quotidien de Jean-Pierre Colet. Entre juillet et début novembre, le retraité a fait une liste des appels reçus : 538 en tout. Les démarcheurs veulent vendre des isolations et parfois aussi des assurances. Il a décidé de porter plainte. "Il était nécessaire de marquer que j'étais vraiment mécontent de cette histoire et qu'il fallait qu'on bouge un petit peu", raconte Jean-Pierre Colet.

Les associations de consommateurs demandent une loi

Dans l'assurance, aujourd'hui, il suffit que le consommateur réponde positivement au téléphone à un démarcheur pour que le contrat soit légal. Les réclamations ont augmenté de 11% en 2018. Au 1er juillet prochain, la situation pourrait évoluer. Les professionnels ont signé un accord préconisant un seul appel autorisé par consommateur et un contrat écrit nécessaire. Un bémol : les associations de consommateurs craignent que ces règles ne soient pas respectées par les moutons noirs de l'assurance et demandent une loi.

   L\'Arcep estime que le service de téléphonie fixe d\'Orange s\'est dégradé.
   L'Arcep estime que le service de téléphonie fixe d'Orange s'est dégradé. (PERRY MASTROVITO / IMAGE SOURCE / AFP)