Pegasus : "Le président de la République suit au plus près ce dossier" avec "un conseil de défense exceptionnel" ce jeudi matin, annonce Gabriel Attal

Des investigations ont été lancées après les révélations du consortium de journalistes Forbidden Stories, montrant qu'un téléphone portable d'Emmanuel Macron a été ciblé par le Maroc pour être potentiellement infecté par un logiciel espion. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le porte-parole du gouvernement assure que de nombreuses mesures de cybersécurité sont prises pour protéger les moyens de communication d'Emmanuel Macron.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Le président de la République suit au plus près ce dossier" Pegasus avec "un conseil de défense exceptionnel" ce jeudi matin à partir de 9h30, pour évoquer la question de la cybersécurité dans notre pays, indique Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement sur France Inter ce jeudi 22 juillet.

Selon les informations de Forbidden Stories et de ses partenaires, dont la cellule investigation de Radio France, une agence de renseignement du Maroc, cliente de la société NSO et utilisatrice de son outil d’espionnage Pegasus a entré l’un des numéros du chef de l’Etat français dans son logiciel espion. 

Beaucoup de protection autour du président

"Des investigations ont été lancées. Elles avancent, elles progressent", affirme-t-il. "Le président de la République prend cette affaire très au sérieux". "Si ce qui a été révélé par les journalistes et notamment la cellule investigation de Radio France est confirmé et avéré, c'est très grave. Un certain nombre de téléphones portables, de responsables politiques, de journalistes ont été ciblés, et cette enquête ne dit pas si ces téléphones ont été tous effectivement infectés, si des données en ont été retirées. Donc c'est ça qui est en train d'être regardé. Mais, on ne découvre pas la question de la cyberdéfense et de la cybersécurité", poursuit le porte-parole du gouvernement. Gabriel Attal assure "qu'il y a beaucoup de protection" autour du chef de l’Etat. 

"On ne peut pas toujours tout dire, précisément pour des raisons de sécurité, mais je peux vous dire que les téléphones du président de la République sont changés régulièrement."

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

à France Inter

"Un certain nombre de paramètres de sécurité protègent" les téléphones du président "et sont changés très régulièrement. Il y a des protections qui sont faites. Quand on tient des visioconférences, par exemple de réunions gouvernementales, on le fait sur un réseau sécurisé, dans des lieux qui sont dédiés".

Le porte-parole du gouvernement rappelle qu'il faut aussi "protéger les secteurs publics et économiques dans notre pays. On met 100 millions d'euros pour équiper nos hôpitaux et aider nos collectivités locales. Ça fait un an qu'on déploie ce plan".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyberattaques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.