Quatre questions autour de l'algorithme de Twitter qui "amplifie" davantage les contenus politiques de droite que ceux de gauche

Le procédé qui met en avant les "tweets les plus populaires" favorise davantage les publications des élus classés à droite de l'échiquier. C'est ce qui ressort d'une étude interne effectuée dans sept pays, dont la France, et publiée par le réseau social lui-même.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
L'application Twitter s'ouvre sur un smartphone, le 21 octobre 2020. (JOAO LUIZ BULCAO / AFP)

Un souci de transparence louable, mais qui interroge. Dans un communiqué publié jeudi 21 octobre (en anglais), le réseau social Twitter reconnaît que son algorithme favorise davantage les contenus politiques de droite que ceux de gauche dans plusieurs pays, dont la France.

La plateforme à l'oiseau bleu s'appuie sur une étude interne de 27 pages (en anglais) qui a été menée dans sept pays : le Canada, la France, l'Allemagne, le Japon, l'Espagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. "Dans six pays sur sept – tous sauf l'Allemagne – les tweets postés par des comptes de la droite politique reçoivent une plus grande amplification algorithmique que ceux de la gauche politique lorsqu'ils sont étudiés en tant que groupe", relève le réseau social dans son billet de blog. Franceinfo fait le point sur ce que révèlent ces recherches.

Que cherchait à étudier le réseau social ?

L'étude "visait à déterminer" si l'algorithme de recommandation de Twitter, qui met en avant les tweets considérés comme "populaires""amplifie le contenu politique", explique le réseau social. Depuis 2016, Twitter propose en effet deux options à ses utilisateurs : soit ils choisissent un affichage de tweets repertoriés par ledit algorithme, soit ils peuvent décider de les classer du plus récent au plus ancien (comme c'était le cas avant la mise en place de cet algorithme).

Twitter a donc choisi de comparer les deux systèmes en analysant "des centaines de millions de tweets" à contenu politique, publiés soit par des élus, soit par des médias à l'orientation politique clairement identifiée, publiés entre le 1er avril et le 15 août 2020. L'objectif était de "mieux comprendre la mise en avant du contenu politique".

Quels sont les enseignements tirés de cette étude ?

Premier enseignement : les tweets à contenu politique sont davantage amplifiés lorsqu'ils sont vus grâce à l'algorithme de recommandation de Twitter que lorsqu'ils sont vus par ordre de publication (selon le fil antéchronologique).

Second enseignement : dans six des sept pays étudiés (l'Allemagne fait exception), "les tweets postés par des comptes de la droite politique reçoivent une plus grande amplification algorithmique que ceux de la gauche politique" par rapport au fil classique.

Ce graphique montre, par pays, comment certains groupes politiques sont davantag mis en avant, selon l'étude réalisée par les chercheurs Ferenc Huszár,  Sofia Ira Ktena, Conor O’Brien, Luca Belli, Andrew Schlaikjera, et Moritz Hardt. (CAPTURE D'ECRAN / ETUDE TWITTER)

 

En Espagne, par exemple, les contenus de droite sont amplifiés par l'algorithme de Twitter à 200% contre un peu moins de 150% pour ceux de gauche. En France, les contenus de droite sont également davantage mis en avant que ceux de gauche (150% contre 125%), selon cette étude qui a pris en compte les contenus produits par les groupes parlementaires du MoDem, des Républicains, de l'ex-groupe parlementaire EDS (Ecologie démocratie solidarité), de La France insoumise, des socialistes et de La République en marche.

Comme le relève le site Numerama, spécialisé dans l'information technologique, en zoomant sur le graphique ci-dessus, "on observe clairement que les tweets provenant de La France insoumise sont 'amplifiés' aux alentours de 110%, soit le moins de tous les partis, et que ceux des Républicains sont les plus amplifiés, au-delà de 150%". A noter : les députés du Rassemblement national sont classés dans les "non-inscrits" et ne sont donc pas politiquement identifiés sur ce graphique. 

Pourquoi l'algorithme favorise-t-il la droite ?

C'est un mystère, selon le réseau social. "Il est beaucoup plus difficile de déterminer pourquoi ces tendances observées se produisent, car il s'agit d'un produit des interactions entre les personnes et la plateforme", conclut Twitter dans son communiqué. La plateforme a néanmoins tenu à partager les premiers enseignements sur les biais de ces algorithmes. Une manière de montrer qu'elle y est attentive ? Les réseaux sociaux, et notamment Facebook, avaient été mis sur la sellette après l'invasion du Capitole, le siège du Congrès américain, par les partisans de Donald Trump, le 6 janvier 2021, alors que l'ancien président américain avait échoué à se faire réélire lors de la présidentielle de 2020.

Comment éviter ce biais ?

C'est très simple : il suffit de cliquer sur la petite étoile bleue qui se trouve en haut de l'application Twitter sur un smartphone.

La fenêtre permettant de choisir entre les "tweets populaires" sélectionnés par Twitter ou les tous derniers tweets.  (TWITTER)

Dans l'image ci-dessus, l'algorithme de votre application Twitter vous montre d'abord les tweets qu'il juge "populaires". Si vous préférez vous passer de cet algorithme de recommandation, il faut cliquer sur "Voir plutôt les tout derniers tweets" pour accéder au fil antéchronologique des publications.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Twitter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.