Pharmacie : les conseils des professionnels sont facturés

Les conseils donnés par les pharmaciens font partie d'un service facturé au titre des honoraires de dispensation. Explications.

franceinfo

Depuis 2015, les pharmaciens perçoivent des honoraires de dispensation comme les médecins. Des internautes qui viennent de le découvrir s'en indignent, comme Mumu Autret, qui a écrit sur Facebook : "Les pharmaciens se font rembourser le 'conseil' qu'ils nous donnent quand ils nous donnent les médicaments (...) et tout ça, c'est la sécu qui paye !"

Des honoraires "valorisants"

Les honoraires de dispensation à la boîte et ceux liés à l'ordonnance figurent sur la facture imprimée par le pharmacien sur le verso de l'ordonnance. Ils sont pris en charge par la Sécurité sociale et les mutuelles. Ces honoraires sont fixés par la loi. Il en existe cinq types différents. Les pharmaciens peuvent aussi recevoir des honoraires pour une ordonnance complexe (à partir de cinq médicaments), pour une ordonnance liée à l'âge du patient (moins de 3 ans et plus de 70 ans) et liée à des médicaments spécifiques.

"On va s'assurer que le patient a bien compris le contenu de l'ordonnance : la posologie, les moments de prise, l'interaction médicamenteuse (...) Cet honoraire de dispensation valorise le rôle de conseil du pharmacien", explique Béatrice Clairaz-Mahiou, pharmacienne à Châtenay-Malabry et coprésidente du syndicat des pharmaciens des Hauts-de-Seine. Ces honoraires sont apparus en 2015 pour compenser la baisse des marges commerciales des pharmaciens liées à la baisse générale du prix des médicaments.

Retrouvez les vidéos de Linh-Land Dao sur sa chaîne YouTube

Une pharmacie de Nantes, le 30 avril 2019.
Une pharmacie de Nantes, le 30 avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)