VIDEO. Facebook : Mark Zuckerberg admet que ses propres données ont été détournées par Cambridge Analytica

Interrogé par une élue démocrate de Californie, le patron de Facebook a reconnu avoir été touché personnellement par le scandale.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Pris au piège de sa propre entreprise. Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a reconnu, mercredi 11 avril, devant les parlementaires américains, qu'il faisait lui-même parti des quelque 87 millions d'utilisateurs du réseau social dont les données personnelles ont été détournées au profit de la société Cambridge Analytica. "Vos données personnelles font-elles parties des informations qui ont été vendues à ces tiers malveillants ?" a demandé Anna Eshoo, l'élue démocrate de Californie à la Chambre des représentants. "Oui", a répondu Mark Zuckerberg.

La veille, alors qu'un sénateur lui demandait s'il accepterait de dire dans quel hôtel il avait dormi et avec qui il avait échangé des messages, le PDG de Facebook, embarrassé, avait refusé de répondre. Mark Zuckerberg a toutefois rejeté l'idée selon laquelle les utilisateurs n'ont pas un contrôle suffisant de leurs données sur ce réseau, que certains élus avançaient. "Chaque fois que quelqu'un choisit de partager quelque chose sur Facebook (...) il y a un contrôle", a-t-il insisté.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, devant la chambre des représentants, à Washington, le 11 avril 2018.
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, devant la chambre des représentants, à Washington, le 11 avril 2018. (SAUL LOEB / AFP)