Cet article date de plus de trois ans.

Particuliers et institutionnels : ils choisissent de fermer leur compte Facebook

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Particuliers et institutionnels : ils choisissent de fermer leur compte Facebook
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après le scandale Cambridge Analytica, la confiance en Facebook pour la protection des données personnelles a été écornée. Au point que des particuliers et institutionnels choisissent de se retirer du réseau social.

Onze ans ans le nez dans Facebook, et un certain ras-le-bol chez cet internaute. L'influence du réseau social dans l'élection de Trump, le don de sa vie privée, le temps perdu sur les écrans : autant de raisons de vouloir quitter Facebook. "Je ne veux plus que mes données personnelles soient utilisées, vendues, monétisées par une société qui se trouve aux États-Unis, sur laquelle nos lois n'ont aucune emprise et sur laquelle je n'ai aucune emprise", explique Guillaume Desmurs.

"Un vrai sujet de protection des données"

33 millions d'utilisateurs ;un Français sur deux partage du contenu, de l'intime déversé sur la toile. Y a-t-il un début de prise de conscience ? Aujourd'hui, la Caisse de retraite a fermé sa page Facebook, qui avait 27 000 abonnés. "Quand on se dit que les données qui circulent sur Facebook ne sont peut-être pas complètement confidentielles, là on commence à avoir un vrai sujet de protection des données", justifie Renaud Villard, directeur de la CNAV.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.