VIDEO. Les aventures de HitchBot, le robot auto-stoppeur, prennent fin aux États-Unis

Il avait été mis sur les routes pour tester la bonté des humains qui acceptaient de l'embarquer dans leur voiture.

FRANCE 2

Peut-on faire confiance à l'homme ? C'est la question qui ressort de la mission confiée à un robot auto-stoppeur. HitchBot c'est le nom de ce robot. Des gants de cuisine à la place des mains et des bras en mousse, HitchBot mesure un mètre et est fait de bric et de broc. Dans sa tête bourrée d'électronique, ce robot a un rêve : parcourir le monde en auto-stop. Ces créateurs canadiens voulaient faire d'HitchBot une expérience sociale, vérifier si les robots pouvaient avoir confiance en la bonté humaine.

Pendant plus d'un an, le robot a voyagé grâce à la générosité des humains qu'il a croisés. Ils l'ont emmené au Canada, en Allemagne, aux Pays-Bas, près de 6 000  kilomètres parcourus. À chaque fois HitchBot tenait la conversation avec le conducteur et lorsqu'il était fatigué, il fallait simplement le brancher à l'allume-cigare. L'histoire plait et 50 000 fans suivent les aventures du robot.

Hors d'usage

Il y a quelques jours, la bonté humaine a finalement laissé place à la bêtise. Après seulement 420 kilomètres parcourus aux États-Unis, le robot a été retrouvé totalement démembré et hors d'usage dans une rue de Philadelphie. Pourtant, ses créateurs ne tiennent pas rigueur au vandale. "Cela aurait pu se passer ailleurs (...), c'est une triste fin, mais l'expérience a été fantastique", explique Frauke Zeller, créatrice du robot.

Le JT
Les autres sujets du JT